Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un million pour des prunes

04 mai 2011, 08:22

La brosseuse, soit le petit véhicule familier de la voirie imérienne chargé du nettoyage des trottoirs, des routes de montagne et du ramassage des feuilles, a atteint la limite d'âge. Fortement sollicitée, cette brosseuse a été acquise en 1998 et a accumulé, depuis cette date, 8850 heures de bons et loyaux services en ramassant papiers gras et mégots chargés de poussière voire même parfois de crottes de chiens, sur le sol de Saint-Imier.

Désormais, la vénérable travailleuse multiplie les pannes et le Conseil municipal soumettra demain soir au législatif le projet de la remplacer. Pour cela, un crédit de 142 200 francs sera soumis au Conseil de ville.

Jonglage et gymnastique

Les conseillers de ville seront ensuite priés de se livrer à un exercice de jonglage en votant un crédit cadre d'un million de francs pour la vente de parcelles de terrain à la zone industrielle de la Clé, étant entendu que ce montant ne sera pas dépensé, mais au contraire qu'il pourrait figurer du moins partiellement au chapitre des recettes.

Une étonnante gymnastique à laquelle le législatif s'était déjà livré en 2005. Il s'agit de libérer les mains du Conseil municipal afin qu'il puisse se mettre discrètement en rapport avec des acheteurs potentiels de terrain constructible dans la zone économique.

Il est en effet important que l'anonymat des acheteurs soit respecté si ceux-ci le souhaitent. En contrepartie, le rôle du Conseil de ville n'est pas totalement court-circuité puisque les commissions économique et des finances resteront associées à toute tractation future. Quoi qu'il en soit, la décision de pratiquer de la sorte ou non reviendra bel et bien au Conseil de ville demain.

A noter encore la présentation d'un rapport sur la mise en place d'une liaison de bus rapide en direction de Neuchâtel. bdr-réd

Votre publicité ici avec IMPACT_medias