Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un juge de calibre européen

19 mars 2010, 12:19

Agé de 38 ans, il a déjà à son actif un parcours étonnant jalonné de rencontres et d'expériences. Markus Gerber est juge pour bovins sur le plan européen. Il est aussi l'exploitant de la ferme la Béroie, au-dessus de Bellelay (commune de Saicourt). Portrait.

Né au sein d'une famille de six enfants, Markus Gerber grandit à la Béroie et fait sa scolarité obligatoire en allemand. Il privilégie la langue française lors de stages, de son apprentissage à l'Ecole d'agriculture de Loveresse et de sa maîtrise professionnelle. Muni de ce bagage, il devient membre des jeunes éleveurs. Il préside la section du Jura bernois puis l'Association cantonale. Propulsé dans ce milieu, il entre au comité suisse de la Red Holstein, une laitière bien adaptée au climat de la région. Il en devient président pendant dix ans. Une tâche assortie d'autres commissions, et dont il vient de se libérer.

En 2002, il accepte la présidence de la Fédération de la tachetée rouge du Jura bernois qui compte 34 syndicats ou sociétés et un total de 399 exploitations. Cette fonction aux multiples aspects comprend l'organisation des mises bovines, du Marché-Concours annuel, des concours de taureaux, etc. Il préside également le comité d'organisation de l'Arc jurassien Expo, manifestation importante qui se déroulera demain à Saignelégier.

Passionné du monde bovin, intéressé par les rencontres et les échanges, Markus Gerber se prépare à la fonction de juge et suit les cours appropriés. Le voilà confronté à l'étude de la génétique et aux critères à observer dans l'évaluation d'une bête. Une étape qui se passe plutôt bien, puisqu'il est diplômé en 2004 et qu'il devient l'un des trois juges suisses agréés au niveau européen. Cette compétence lui a permis de juger en Allemagne (4 fois), en Belgique, en Hollande et en Tchéquie.

A la Swiss Expo de Lausanne, Markus Gerber a jugé en 2009 la Red Holstein, alors qu'en 2010 il eut l'opportunité de classer des Montbéliardes. Berceau de la race, la France était présente avec 40 bovins. Les éleveurs ont admis les décisions du juge suisse qui, une fois le concours terminé, est allé discuter avec eux dans les étables.»

Marié, père de deux enfants, Markus Gerber est lui-même éleveur d'une trentaine de bovins et de deux juments poulinières. /jho

Votre publicité ici avec IMPACT_medias