Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Un expert, pas un légiste

ürg Müller, l'expert neutre retenu par Rolf Bloch, s'est rendu hier pour la première fois à la Boillat. Il était accompagné du médiateur Rolf Bloch, des représentants du personnel Mario Grünewald, Thomas Ackermann et Alain Canti, ainsi que du syndicaliste Jean-Claude Rennwald. Du côté de la direction de Swissmetal, seul Henri Bols, directeur industriel des sites de Reconvilier et Dornach, était présent. Le but de la visite était de permettre à l'expert de prendre contact avec le site et le personnel, de se rendre compte de l'inventaire des points à discuter et de réfléchir à la manière de les aborder.

23 avr. 2006, 12:00

A propos du choix de Jürg Müller, Rolf Bloch a convenu qu'il n'est pas facile de trouver un expert neutre. «Avec Jürg Müller, nous avons trouvé quelqu'un qui est tout à fait en mesure d'être un expert, et par son passé d'être neutre», a souligné le médiateur fédéral.

Neveu de Grock

Biennois désormais installé à Baden, en Argovie, petit-fils d'un grand-père imérien et neveu de Grock, Jürg Müller dirige aujourd'hui une société de conseils basée à Soleure. Jürg Müller a été directeur de la cimenterie argovienne Jura à Wildegg et durant de longues années de la papeterie soleuroise Biberist.

Pour remplir sa mission, Jürg Müller, qui estime «impossible de comprendre une usine sans avoir des contacts avec les employés», va se rendre à plusieurs reprises à Reconvilier et à Dornach. Un travail que l'expert confie vouloir effectuer «plutôt seul». Il communiquera son opinion à Rolf Bloch, qui le soumettra ensuite aux parties.

Il n'est donc pas prévu de nouvelle séance de médiation avant que l'expert neutre ait rendu son rapport. Et s'il ne s'est pas fixé d'échéance, Jürg Müller a néanmoins le sentiment «que ça urge». / DJO-Journal du Jura-réd

Votre publicité ici avec IMPACT_medias