Trois nouvelles revitalisations de sources dans le Parc Chasseral

Trois nouvelles sources ont été renaturées dans le Parc Chasseral cette année. Des réalisations qui portent à treize le nombre de travaux effectués sur ces milieux depuis 2018, dans le cadre d’un projet de revitalisation et de protection de sources.

21 sept. 2022, 08:21
Le Chasseral est un des plus hauts sommets du Jura.

Trois nouvelles sources ont été renaturées dans le Parc Chasseral cette année. Des réalisations qui portent à treize le nombre de travaux effectués sur ces milieux depuis 2018, dans le cadre d’un projet de revitalisation et de protection de sources.

L'objectif consiste à conjuguer la valorisation des milieux naturels menacés avec la prise en compte des besoins en eau pour l’alimentation et l’agriculture, a indiqué mardi le parc naturel régional. Au final, ce dernier fait mention d'une situation "gagnant-gagnant".

Les trois renaturations concernent deux sources à Corgémont (BE) et une aux Vieux-Prés, sur les hauts de la commune de Val-de-Ruz (NE). Au-delà, 30 revitalisations ont été menées dans le cadre d’un large projet conduit par les Parcs Chasseral et du Doubs depuis 2018 sur leurs territoires respectifs.

De 10 à 100 m2

Les surfaces revitalisées sont souvent de taille modeste, précise le communiqué, à savoir de 10 à 100 m2. Mais elles contribuent à asseoir l’infrastructure écologique, en renforçant le maillage de petits milieux humides.

L’engagement financier de ces travaux, qui peuvent atteindre jusqu’à 20 000 par site par site, est fortement limité pour les agriculteurs, grâce au soutien financier de la Fondation Göhner, de la Fondation suisse pour la protection et l’aménagement du paysage (SL-FP), de la Fondation Binding et de Pro Natura.

Pour mémoire, le Parc Chasseral s’étend sur 470 km2. Il rassemble 23 communes, soit 20 dans le canton de Berne et trois dans le canton de Neuchâtel.

 

par Keystone - ATS