Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Tennis couvert d'Ajoie sauvé de la faillite

Une société immobilière vole au secours du complexe sportif Construit voici une dizaine d'années, le Tennis couvert d'Ajoie, vaste structure métallique à l'entrée sud de la ville de Porrentruy abritant quatre courts et un restaurant, était tombée en déconfiture. Hier c'est l'Office des poursuites et faillites du district d'Ajoie qui le mettait en vente publique sous la houlette du préposé Daniel Farine. Ce centre sportif, d'une surface de 5300 mètres carrés, a une valeur officielle de 1,8 million de francs, alors que l'expert l'estime à hauteur de 650.000 francs.

10 mars 2006, 12:00

Le total des charges sur ce bâtiment ascendait hier à près de 1,4 million de francs et c'est la banque Clientis Jura Laufon qui en est la principale banque créancière.

Appel lancé

Avant cette vente aux enchères, un groupe d'investisseurs, emmené par le président du Parlement jurassien Charles Juillard, avait cherché des appuis financiers, notamment auprès de la Municipalité de Porrentruy. Hier, en présence d'une foule de curieux, un lourd silence a pesé sur le début de la séance d'enchères. Au point que le crieur public a lancé n'avoir jamais vu un tel temps d'indécision. Finalement, une offre, une seule, est tombée: celle du fiduciaire Marc Mahon qui, au nom de la société immobilière Immaj Sàrl, a articulé le chiffre de 750.000 francs.

Cette société immobilière sise à Porrentruy a été créée en février 2005. Comme l'a indiqué hier Marc Mahon, la société entend maintenir entièrement les activités actuelles de ce tennis couvert avant de tirer un bilan après quelques mois. Pour les amoureux du tennis et la cité bruntrutaine, cette reprise est donc une très bonne nouvelle. / MGO

Votre publicité ici avec IMPACT_medias