Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Réponse aux commissions

Le directeur industriel, Henri Bols, parle de critiques infondées Jeudi dernier, la commission d'entreprise et la délégation des employés de Swissmetal Boillat avaient envoyé une lettre très sèche au président du conseil d'administration Friedrich Sauerländer. Ils y dénonçaient avec force «les accusations, les ultimatums et les mensonges» proférés contre le site de Reconvilier. Lundi, le directeur industriel Henri Bols leur a répondu en indiquant que le conseil d'administration lui a transmis la lettre et l'a chargé d'établir le dialogue afin de régler les problèmes opérationnels pour retrouver le niveau de production de la Boillat d'avant la grève: «Nous essayons avec tous les moyens de normaliser la situation. Monsieur Müller, l'expert technique nommé dans le cadre de la médiation, va nous apporter son soutien».

10 mai 2006, 12:00

Henri Bols se dit surpris «par les affirmations sans fondement, les accusations irrespectueuses et les critiques contenues dans votre lettre». Elles vont à l'encontre des efforts de communication et de transparence réalisés ces dernières semaines. S'il admet que la situation est tout sauf satisfaisante, «ce n'est pas de cette façon que nous arriverons à faire de Reconvilier un site de production performant». Et de souligner à l'adresse des commissions que «c'est aussi de votre responsabilité de renouer un dialogue constructif et de rechercher des solutions avec nous. C'est le seul chemin à emprunter pour sauver Reconvilier». / POU-Journal du Jura

Votre publicité ici avec IMPACT_medias