Votre publicité ici avec IMPACT_medias

«Oui, mais avec des regrets»

Les conseillers généraux ont avalisé la fermeture d'une classe des écoles primaires. La séance d'hier soir? Liquidée en moins d'une heure! Avaient-ils oublié d'éteindre la lumière, laissé les robinets ouverts? Toujours est-il que les 30 conseillers généraux tramelots étaient très pressés de rentrer chez eux. La séance d'hier soir, dirigée par la vice-présidente Sonia Maire, n'a même pas duré une heure. On ne doit pas être très loin des records.

25 avr. 2006, 12:00

Devant la froideur des chiffres, les élus ont dû se rendre à l'évidence: la fermeture d'une classe des écoles primaires de Tramelan - Les Reussilles est inévitable et deviendra effective à partir du 1er août prochain. La seule bonne note est que cette fermeture, due à la diminution du nombre des élèves, ne se répercutera pas sur le personnel enseignant. «Il y aura des départs à la retraite, des préretraites», a insisté le Conseil municipal.

C'est à contrecoeur que les quatre fractions ont entériné ce choix douloureux. «Nous disons oui à la fermeture, mais avec des regrets»: tel a été en substance le message des rapporteurs de groupe. La classe qui doit disparaître sera désignée par la commission d'école, sur proposition du directeur. Histoire d'atténuer la peine du législatif, l'exécutif s'est mouillé en affirmant qu'aucune autre fermeture de classe ne devrait intervenir avant 2009-2010.

Chauffage à suivre...

Unanimité également en ce qui concerne l'obtention du droit de cité communal pour un couple kosovar et ses deux enfants, de même que pour un industriel français.

Le remplacement du chauffage centralisé des bâtiments Collège 11-13-15 continue de faire du surplace. Le Conseil municipal a opté pour le remplacement de la chaudière à mazout actuelle par un système similaire. Mais certains élus estiment que toutes les variantes n'ont pas été étudiées à fond. La fraction socialiste a même déposé une motion en déplorant «que la variante bois par pellets ait été occultée, n'ayant pas été étudiée de manière sérieuse.» Dossier à suivre, donc.

Fuites: affaire classée

La réponse à l'interpellation radicale relative à la fuite de documents officiels, qui auraient atterri dans des mains «non autorisées», fut l'affaire de Milly Bregnard en personne. Visée, la commission de gestion - son rapport d'activités 2005 a passé la rampe hier soir sans opposition - a été totalement déchargée par la mairesse: «La commission de gestion et le Conseil municipal ont oeuvré de manière correcte et légale, d'après un avis de droit, dans un but constructif, en privilégiant le dialogue et la collégialité entre personnes garantes du secret de fonction.» La fraction du PRD s'est déclarée «partiellement satisfaite».

Les fous du volant

Aussi, le futur centre de jeunesse pour Tramelan et environs sera installé dans les locaux de la PC. Son ouverture est prévue pour cette année encore. Enfin, les contrôles radars «officieux» effectués dans un but préventif durant une semaine au début novembre de l'année dernière ont donné des résultats inquiétants: le long de la Grand-Rue, certains automobilistes ont été surpris à plusieurs reprises en roulant à plus de 100 km/h, au lieu des 50 km/h autorisés.

La police cantonale, qui a effectué 12 contrôles de vitesse en 2005 (144 amendes d'ordre, neuf dénonciations), pourrait bien venir se pointer plus souvent ces prochains mois / GST

Votre publicité ici avec IMPACT_medias