Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Moins de monde mais des jeune

19 nov. 2007, 12:00

Etaient-ce le froid et ses conséquences routières inquiétantes, la profusion de manifestations en tous genres aux alentours ou l'ombre de la déferlante «Los Renaldos» planant encore dans le ciel musical régional? Un peu de tout certainement, comme le suggérait Pierre Sangsue hier, à l'heure du bilan des Douze Heures de la musique folklorique. A l'instar des éditions précédentes, on attendait un bon millier de personnes samedi à la Halle des fêtes de Reconvilier. Elles ne furent au final qu'un peu plus de 800. Mais, pour l'instigateur du rendez-vous, qui lançait l'événement avec Olivier Odiet en 2002 à Tavannes, le succès fut quand même au rendez-vous de cette cinquième édition.

En ne négligeant pas non plus la possible facette «lassitude», Pierre Sangsue s'est réjoui de l'attirance croissante des jeunes pour la musique folklorique. Un constat qui s'est confirmé durant toute la nuit de samedi à hier, avec une jeunesse venue en force, de la région, mais aussi d'autres cantons, comme Soleure, Valais ou Fribourg. Un souffle de renouveau à mettre sur le compte d'une modernisation musicale au sein des orchestres.

Le mélange aura admirablement bien passé entre jeunes et anciens. Placée comme toujours sous l'égide de l'ASMP (Association suisse de la musique populaire) section Neuchâtel, Jura, Jura bernois, cette cinquième édition se voulait aussi panachée que chaleureuse. /rmv

Votre publicité ici avec IMPACT_medias