Mesures à renforcer

Le Gouvernement n'est pas resté les bras croisés Suite à l'horrible drame d'Oberglatt, lors duquel un jeune garçon avait été tué par trois pitbulls), le député Jean-Marc Plumey (PCSI) a interpellé le Gouvernement pour lui demander quelles mesures il allait prendre pour qu'un tel fait ne survienne pas dans le Jura.

31 janv. 2006, 12:00

Dans un premier temps, l'Exécutif jurassien rappelle qu'une nouvelle loi sur les chiens est entrée en vigueur en 2002, qui demande que tous les chiens soient identifiés par une puce électronique. Les conseils communaux doivent tenir un registre des détenteurs, du nombre d'animaux ainsi que leur signalement pour les identifier. La plupart des localités ont adopté dans la foulée un règlement sur la garde et la taxe des chiens.

Dans le domaine de la prévention, deux brochures traitant des comportements à adopter par les personnes ayant peur de chiens ont été distribuées aux citoyens du canton. Une sensibilisation a été faite aux élèves des écoles enfantines et primaires sur les dangers potentiels que représentent les chiens, via la brochure «Truf viens». Un module de prévention des accidents par morsure de chiens (PAM) est également à disposition des écoles du canton.

Mais pour le Gouvernement, cela ne suffit pas. Via l'Office vétérinaire fédéral, il demande au Conseil fédéral d'élaborer un catalogue de mesures qui visent à une réelle amélioration de la sécurité publique, concluant qu' «il est primordial d'harmoniser entre les cantons les mesures de prévention () pour éviter un certain tourisme malsain de détenteurs de chiens peu scrupuleux». /MGO