Mariage à six contesté à Péry

01 avr. 2008, 12:00

«Tout le monde était contre, mais personne n'a rouspété.» Frédy Bessire, président de la bourgeoisie de Péry, se souvient bien de cette rencontre entre les bourgeois de sa commune et le comité de pilotage pour la fusion des six villages du Bas-Vallon de Saint-Imier. C'était à la fin de l'année passée, et il y avait été précisé ce que stipule le contrat de fusion: les statuts des communes bourgeoises demeureront inchangés en cas de mariage des six communes municipales concernées (Orvin, Plagne, Péry, Romont, Vauffelin et La Heutte).

Aujourd'hui, le président affirme que son Conseil s'oppose à la fusion et que la grande majorité des bourgeois de Péry en pense tout autant. «Je suis pour les collaborations, mais pas pour la fusion», souligne Frédy Bessire. «En cas de fusion, la bourgeoisie perdrait sa vocation, à savoir aider la municipalité en lui cédant des droits de passage et de superficie. Car la bourgeoisie n'aurait plus aucun lien avec cette nouvelle grande commune, comme c'est le cas actuellement avec celle de Péry.»

Selon Frédy Bessire, le projet de fusion est encore trop flou sur de nombreux points. L'homme met surtout en doute la quotité d'impôt prévue à 1.6. «Cela va durer quelques années, mais pas sur le long terme. C'est impossible! Avec une quotité plus réelle, les citoyens des autres villages auraient été bien moins alléchés par la fusion.»

Quant à l'argument des pros fusion qui veut qu'une union règle le problème de la pénurie de conseillers municipaux, il est balayé d'un revers de la main par André Bessire, autre bourgeois de Péry: «Il faudra trouver 31 personnes pour le législatif et 7 pour l'exécutif! Et puis, un bon conseiller, c'est celui qui se dévoue pour son village uniquement. Et non pas pour son parti!» Et de la munition contre la fusion, les bourgeois (90 ayants droit selon Frédy Bessire) en ont encore. A Péry, ils ne mènent pas une campagne ostensible. «Mais il reste encore deux mois avant la votation», lance le président, le sourire aux lèvres. / mba