Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les jeunes sensibilisés au problème de l'eau

Cent quatre-vingts jeunes, étudiants ou apprentis se sont retrouvés à Saint-Imier pour un séminaire consacré au thème de l'eau. Entre conférences et ateliers de travail, la sensibilisation et la responsabilisation font désormais leur chemin...

19 mars 2010, 12:20

«Des étudiants ont proposé de créer un groupe sur facebook des choses à ne pas faire en matière de consommation d'eau, d'apposer des images sur les bouteilles d'eau comme sur les paquets de cigarettes ou de faire une campagne de sensibilisation par la pub, des concerts ou la distribution de flyers», s'est réjoui David Bangerter, secrétaire général de la Chambre d'économie publique du Jura bernois.

«L'eau, de la source au robinet et du siphon à la rivière», tel était le thème de la journée des écoles organisée par la Chambre d'économie publique du Jura bernois (CEP), hier, dans la salle de spectacles de Saint-Imier. Environ 180 étudiants et apprentis s'y sont rendus pour suivre des conférences et participer à des ateliers de sensibilisation et responsabilisation.

Durant l'après-midi, les étudiants et apprentis se sont mélangés pour former des groupes de travail sous forme d'ateliers. La participation s'est avérée intéressante puisque pour tous les sujets, les jeunes ont amené plusieurs pistes de réflexions, dont certaines plutôt originales.

Leur premier sujet de réflexion portait sur ce qui pouvait être entrepris afin de sensibiliser la population en matière d'eau. Le deuxième était consacré à l'élaboration d'une politique tarifaire incitant à une consommation d'eau plus responsable. Plusieurs ont proposé que les prix soient adaptés à la consommation, avec un quota d'eau gratuit, le consommateur payant le surplus. L'un des groupes a même proposé une coupure d'eau d'une journée afin de «frapper» les habitants et leur faire prendre conscience de l'importance de ce bien. Le troisième exercice consistait à classer, par ordre de priorités, des projets dans une perspective de développement durable. «Deux points sont revenus souvent, l'élévation d'une digue et l'assainissement des conduites principales du réseau d'eau, mais tout le monde n'était pas d'accord sur l'ordre des priorités.»

L'assemblée a par ailleurs appris que la consommation d'eau d'un Suisse est de 200 litres par jour en moyenne alors qu'une personne a besoin de 2 litres d'eau par jour pour survivre et 20 litres d'eau pour son hygiène. /MLP

Votre publicité ici avec IMPACT_medias