Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les Genevez font oeuvre de pionnier

La village de la Courtine sera peut-être le premier à introduire la taxe au sac dans les Franches-Montagnes A part quelques villages de la vallée de Delémont et Porrentruy, les localités jurassiennes ne sont pas astreintes à la taxe au sac. La commune des Genevez va faire figure de pionnière sur la montagne en proposant, le 27 novembre, à ses citoyens de passer à cette formule.

12 nov. 2006, 12:00

Cela fait vingt ans que cette localité est affiliée à Celtor, à Tavannes. En décidant d'en devenir actionnaire (avec les avantages financiers que cela implique), elle se voit aussi contrainte de passer à la taxe au sac-poubelle. Une décision d'assemblée avait été prise en ce sens en 2004.

A quel prix?

Qu'est-ce que cela va représenter sur le plan comptable? Il faut savoir d'abord que les 500 habitants des Genevez produisent annuellement 142 tonnes de détritus. Aujourd'hui, une personne seule débourse annuellement 225 francs, un couple 270 francs et les entreprises 300 francs.

Comme l'explique le maire, Stéphane Rohn, le principe du pollueur-payeur est appliqué à la nouvelle tarification. Pour une personne seule, cela reviendrait à 85 francs, soit une taxe de base de 55 francs, plus 30 francs (50 sacs de 17 litres). Il en coûterait 110 francs pour un couple et 1710 francs pour une entreprise (50 containers de 800 litres). On constate donc que ce sont les entreprises qui font la mauvaise affaire avec ce changement. Ce compte doit s'autofinancer. Soulignons que les enfants jusqu'à 18 ans ne sont pas pris en compte et qu'une famille reçoit vingt sacs de 35 litres pour les petits jusqu'à 3 ans.

Le but du passage à la taxe au sac est bien sûr d'inciter à trier les déchets. Et que se passera-t-il si l'assemblée refuse le règlement communal proposé?

«Il faudra refaire un nouveau règlement, nous n'avons pas le choix», commente laconiquement le maire, en se référant à la décision prise en 2004.

A noter que les citoyens devront aussi se prononcer sur la pose de cinq nouveaux candélabres au village. / MGO

Votre publicité ici avec IMPACT_medias