Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Les enfants couronnés sur le chemin de l'école

Couronne en tête et casaque sur le torse, une quarantaine d'enfants ont participé hier à Saint-Imier à la journée «A pied à l'école». Le système d'accompagnement du Pédibus fait tache d'huile dans la cité. Saint-Imier offre un cadre propice à ce que ses écoliers puissent gagner le collège primaire à pied. Démarré à l'est de la cité, le système d'accompagnement Pédibus est en train de gagner toute la localité, notamment après l'ouverture d'une ligne dans le quartier de la gare. Et, à l'ouest, les parents s'affairent à structurer ce genre de prestations.

23 sept. 2007, 12:00

«J'ai accompagné les enfants ce matin depuis le fin fond du quartier de la Roseraie», a indiqué hier, en riant, un Alain Auderset frigorifié. Dans le cadre de la journée «A pied à l'école», les enfants ont eu droit à une surprise musicale en arrivant sur l'esplanade des collèges de la rue Agassiz. La fanfare des Cadets a en effet bravé le froid matinal pour offrir une vraie aubade aux écoliers, aux enseignants et aux parents.

Le système Pédibus séduit les Imériens, au point de les faire participer à cette journée pour la quatrième année consécutive. Comme condition préalable, il faut trouver assez de parents pour accompagner les plus petits à l'école. Le service est bénévole, même s'il faut l'assurer actuellement quatre fois par jour.

Les écoliers ont tous reçu une couronne colorée en guise de récompense pour leur participation à cette journée. «Le Pédibus a une portée pédagogique indéniable», a souligné le directeur des écoles primaires imériennes Bertrand Henz. «Saint-Imier dispose d'assez de cheminements sécurisés», a ajouté la conseillère municipale Nicole Leblois. Et, de toute manière, la circulation routière autour du collège est devenue restrictive? / PHC

Votre publicité ici avec IMPACT_medias