La touche finale

Le panorama et l'éclairage en voie d'achèvement Après quelques essais infructueux, notamment l'établissement par graphique d'un panorama circulaire sur 360 degrés, le conseil de fondation de la tour de Moron, présidé par Toni Bernasconi, a confié, au printemps 2005, cette tâche à la société Diarama, de Malleray, présidée par le photographe Denys Surdez, qui a réalisé l'essentiel du travail, en collaboration avec Jean Koenig, membre du Ski club Perrefitte.

20 janv. 2006, 12:00

Denys Surdez s'est alors attelé à ce travail, qui ne s'est pas apparenté à une sinécure, puisqu'en 2005, le temps n'a jamais été parfaitement clair. Il n'a pas compté ses déplacements sur le Moron, qu'il effectuait après avoir pris contact avec Frédy Charpilloz, un résidant du lieu qui le renseignait sur les conditions météorologiques. Il n'a pas compté non plus le nombre de prises de vue effectuées (certainement plus d'une centaine).

La technique du numérique et les grandes compétences de Denys Surdez lui ont toutefois permis de réaliser l'entier de ce panorama avec une grande netteté, qui est finalement composé de huit panneaux d'une largeur de 1m18, dont chacun d'entre eux représente 40 millions de pixels. Entre les panneaux, les noms des apprentis qui ont oeuvré à l'édification de la tour y seront apposés.

Pose au printemps

Le travail photographique terminé, Jean Koenig a pris le relais, pour contrôler avec précision et exactitude les degrés. Il a ajouté également les noms de chaque site (plusieurs centaines). Afin que les couleurs ne s'altèrent pas, les panneaux seront exécutés - bénévolement - en sérigraphie par les étudiants de l'Ecole des arts graphiques de Lausanne, une technique plus résistante à la lumière. Afin d'être protégés au maximum, ces panneaux seront encore recouverts de verre. Les exécutants ainsi que le conseil de fondation de la tour prévoient de poser ce panorama au sommet de la tour au printemps de cette année.

Dans le même temps, l'éclairage étudié et réalisé gracieusement en utilisant l'énergie solaire par les étudiants de la Haute Ecole technique de Baden sera posé et illuminera le haut de la tour. / MNI-Journal du Jura