Votre publicité ici avec IMPACT_medias

La retenue du Gouvernement jurassien

13 juin 2008, 12:00

Pour le Gouvernement jurassien, les mois à venir vont marquer un tournant fondamental dans la Question jurassienne. C'est cet automne que l'Assemblée interjurassienne (AIJ) présentera son étude sur l'avenir de la région. Parmi les scénarios, figure un nouveau canton à six communes. Le rapport annuel de l'exécutif jurassien sur l'unité du Jura dévoilé hier est empreint de retenue. Le canton du Jura ne veut en effet pas s'immiscer dans les travaux de l'AIJ et réserve sa position pour la présentation de la voie privilégiée par l'AIJ afin de résoudre le conflit jurassien.

Son rapport sera transmis aux gouvernements bernois et jurassien, ainsi qu'à la Confédération. Une période de négociations de six mois débutera alors. «Il s'agira d'une phase politique essentielle et délicate», relève le rapport du gouvernement qui sera soumis mercredi au Parlement. Parmi les pistes étudiées par l'AIJ pour régler le conflit jurassien figure la création d'un nouveau canton formé du Jura et du Jura bernois avec Moutier comme capitale. Une autre piste porte sur les effets du statut particulier accordé par le canton de Berne à sa partie francophone.

«Nous sommes dans une situation de confiance dans l'attente du rapport», a affirmé la présidente Elisabeth Baume-Schneider. Il est acquis que le canton du Jura devra formuler une offre de partage de souveraineté à la population du Jura bernois, comme le stipule la loi «Un seul Jura».

La construction d'un nouvel Etat constitue une «voie novatrice» à explorer pour le Jura bernois et le canton du Jura. Un projet qualifié de totalement inédit sur le plan suisse. La consultation de la population sera incontournable. Mais reste à savoir qui sera consulté et sur quel sujet précis.

Le Gouvernement dresse un bilan mitigé de la collaboration interjurassienne. Sur des dossiers qualifiés de très importants comme l'économie ou le tourisme, il souligne qu'il a «été difficile de créer des institutions communes». «Il est difficile de montrer un bénéfice concret à la population du Jura et du Jura bernois», a déclaré le ministre Philippe Receveur. Le document note que le rapprochement institutionnel du canton du Jura et du Jura bernois s'est fait, durant «ces quinze dernières années, à petits pas». / ats

Votre publicité ici avec IMPACT_medias