La ligne phare du Jura à l'arrêt durant cinq semaines

Dès samedi et jusqu'au 8 août, plus aucun train ne circulera entre Delémont et Delle. Des bus transporteront les usagers. Les horaires ont été adaptés. Toutes les courses seront assurées. Cette fermeture s'explique par des travaux d'importance devisés à plus de 17 millions. Il réfléchit. Pour finir par répondre négativement. Porte-parole des CFF, Jean-Louis Scherz ne croit pas que l'ancienne régie fédérale ait déjà bouclé totalement une importante ligne ferroviaire durant un laps de temps aussi long. Ou alors c'était pour construire des tunnels.

03 juil. 2008, 12:00

La mise au standard RER des gares de Courfaivre et de Courgenay, le renouvellement d'un tronçon complet sur trois km entre Courfaivre et Bassecourt (y compris la pose de traverses compatibles avec les CJ), l'amélioration des structures d'accueil en gare de Courfaivre et le renouvellement d'un secteur de ligne de contact entre Delémont et Courtételle sont à l'origine de cette mise hors service dont le coût se calcule en millions. Les CFF en investiront onze, le Jura six, auxquels il s'agit d'ajouter le crédit de 570 000 francs liés aux travaux pour les CJ. Dès le 9 août, deux trains pourront arriver simultanément en gare de Courfaivre, ce qui débouchera sur un gain de temps.

D'entente avec le canton, les CFF ont décidé de réaliser l'ensemble de ces chantiers en une seule phase, dans le but de diminuer les nuisances et réduire leur durée. «Ce n'est sûrement pas la meilleure période, mais c'est certainement la moins mauvaise», a estimé hier à Delémont David Asséo, le délégué aux transports. «Le Jura a formulé deux exigences. Que rien ne soit entrepris avant les vacances scolaires. Et la ligne doit être rétablie pour le Marché-Concours.» On sera pile-poil dans les temps.

Plus un train donc sur la ligne phare du canton (40 km de voie entre Delémont et Delle). Pendant cinq semaines, les habitudes des usagers seront chamboulées. Des bus remplaceront des trains. A la même cadence. Reste que les temps de parcours seront allongés, des départs avancés. Tout a été entrepris pour que les correspondances au départ de Delémont (Bâle et Bienne) soient assurées. Idem au niveau des CJ. A Delémont toujours, un assistant-clientèle accompagnera les voyageurs en gare. C'est lui qui donnera le départ des bus. Le transport en bus, assumé par Car Postal et les CJ, sera totalement pris en charge par les CFF. «C'est un joli mandat. Nous sommes très fiers de participer à cette opération d'envergure», confie Thomas Schaffter, le directeur de Car Postal. L'entreprise peut compter sur l'engagement total de la cinquantaine de ses chauffeurs. Ceux-ci ont été mis au parfum depuis longtemps: pas question de prendre des vacances entre le 5 juillet et le 8 août. Des auxiliaires ont toutefois été engagés, «mais ils se comptent sur les doigts d'une main», ajoute Thomas Schaffter, persuadé que ses collaborateurs seront à la hauteur. Mauvaise nouvelle pour les automobilistes: certains passages à niveau situés entre Courtételle et Bassecourt continueront d'être fermés, travaux obligent. Et cela durant plusieurs heures... «De par notre démarche, nous prouvons que nous tenons à pérenniser la ligne entre Delémont et Porrentruy», a insisté Jean-Louis Scherz.

Des doutes subsistaient? /GST

L?horaire intérimaire est affiché et disponible sur papier dans les gares. En ligne, renseignements sur www.levagabond.ch ou www.cff.ch