Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Jeunes en treillis à l'école secondaire

10 août 2008, 12:00

Alertée par un riverain croyant à un cambriolage, la police cantonale est intervenue le 29 juillet dernier vers 3h à l'école secondaire de Malleray. Elle a eu la surprise de tomber sur huit jeunes gens âgés de 18 à 20 ans, vêtus de treillis, cagoulés et porteurs d'armes factices, se livrant à une soirée «militaire» qui ne faisait l'objet d'aucune autorisation préalable. Les agents sont intervenus selon les prescriptions en vigueur, et, fort heureusement, les jeunes n'ont fait aucun mouvement brusque avec leurs armes factices. Cela quand bien même certains d'entre eux ont tenté de s'esquiver.

La police a précisé hier que son intervention aurait pu avoir des conséquences catastrophiques, puisqu'elle est habilitée à faire usage de ses armes à feu en cas de légitime défense. «Un seul geste menaçant aurait pu provoquer cette réaction», a-t-elle indiqué. Et de recommander la prudence dans le maniement d'armes factices et dans l'organisation de ce type de divertissements.

La police demande donc aux organisateurs de ce genre de jeux d'en délimiter précisément le périmètre, et éventuellement de faire poser une affichette explicative. De même, a-t-elle encore indiqué, ce genre activité doit avoir lieu à l'intérieur de locaux, et aux heures les moins dérangeantes de la soirée. Et contrairement à ce que les jeunes interpellés ont fait ce soir-là à Malleray, il faut laisser tomber son arme factice sans geste brusque devant une intervention policière… /comm-phc

Votre publicité ici avec IMPACT_medias