Halte aux profs cumulards!

Fred-Henri Schnegg, député UDC de Sonceboz, constate que la situation sur le marché de l'emploi dans l'enseignement préscolaire et primaire se détériore progressivement. Pire: cette tendance devrait encore s'accentuer avec la diminution de l'effectif des élèves à l'école obligatoire.

27 janv. 2006, 12:00

Comme le relève le politicien, ils étaient 63.772 élèves à l'école primaire en 2000 dans ce canton. Mais en 2012, l'effectif se limitera à 49.970 élèves. Des changements démographiques qui auront des incidences sur le nombre de postes d'enseignants. «Face à cette situation, dénonce Fred-Henri Schnegg, il est pour le moins surprenant que certains membres du personnel cumulent des engagements professionnels et dépassent ainsi le degré d'occupation maximum autorisé.»

Dans ce contexte, il vient de déposer une interpellation pour savoir si ce degré maximal d'occupation autorisé est toujours de 105 pour cent. Le politicien souhaite aussi obtenir des précisions relatives aux profs bénéficiant d'un allégement pour raison d'âge: «Ce dernier peut-il s'ajouter au degré d'occupation maximum?» /PAB-Journal du Jura