Franches-montagnes en péril

06 avr. 2008, 12:00

Différentes origines d'étalons de la race franches-montagnes (FM) sont menacées. L'inquiétude plane chez les éleveurs, cela d'autant plus que, sur 44 étalons, dix origines sont encore présentes dans le berceau de la race pour l'année 2008. Cependant, les spécialistes sont aussi des prévisionnistes. Et les plus pessimistes d'entre eux pensent que d'ici quelque temps le cheval FM risque de connaître plus que deux origines: H (Héroïque) et N (Noé). «Il n'y aurait alors plus que Coop et Migros sur le marché», indique Michel Lambert, grand spécialiste du cheval FM. Une image qui décrit bien le pire des scénarios pour les éleveurs de la région.

«Les plus anciens estiment même qu'il ne faudrait pas vendre les bons géniteurs à l'étranger, mais les garder précieusement chez nous», ajoute-t-il. Eleveurs et dirigeants de la Fédération du franches-montagnes tardent à prendre réellement conscience de cette situation.

«Voilà pourtant douze ans déjà que nous avons tiré la sonnette d'alarme pour que la fédération prenne des mesures pour sauver les origines dans notre région», explique Michel Lambert. Certes, quelques actions ont été entreprises depuis quelques années dans ce domaine, mais bien tardivement.

Certaines lignées sont toujours très appréciées et n'ont rien à craindre. Avec seize étalons, les H sont les plus nombreux dans le berceau de la race pour 2008. Halipot, le p'tit nouveau de trois ans et brillant vainqueur du test en station dans le haras national d'Avenches, va tenter de démontrer ses qualités de reproducteur.

Dans la lignée E, ils sont huit représentants, mais la moyenne d'âge est de plus de 14 ans. A une certaine époque, on croyait que les L deviendraient rapidement envahissants. Il a fallu déchanter. Aujourd'hui, la lignée des L ne tient qu'à un fil avec ses quatre étalons. Sans parler d'autres, carrément en voie d'extinction.

Parmi les bonnes nouvelles, on notera notamment le retour au bercail de deux fils du fameux Enjôleur. L'avenir de la lignée E semble ainsi un peu plus serein. / mpr