Dialogue en toute liberté

08 avr. 2008, 12:00

Le Printemps 2008 de Saint-Imier investira jeudi la coopérative culturelle Espace noir pour un débat entre le conseiller national zurichois Andreas Gross et Michel Némitz, sur le thème du mouvement libertaire en Suisse. Cofondateur du Groupe pour une Suisse sans armée (1981-1993, membre du Conseil de l'Europe et animateur de multiples activités politiques en Suisse et dans le monde, Andreas Gross a avoué avoir été passionné dans sa jeunesse par la Fédération jurassienne et qu'il s'est penché sur les événements marquants de l'anarchisme également durant ses études d'historien.

C'est lors d'un débat à Neuchâtel, l'an dernier, en compagnie de Gilles Petitpierre et Michel Némitz, qu'Andreas Gross avait soufflé à l'animateur d'Espace noir qu'il serait intéressant de poursuivre leur réflexion dans le fief de la première internationale anarchiste. Michel Némitz en a pris note et l'a tout naturellement invité à Saint-Imier.

La soirée se consacrera à définir comment les libertaires, héritiers de la déclaration de 1872, se positionnent «dans une Suisse qui est moins un exemple de socialisme fraternel qu'un modèle du capitalisme triomphant». La discussion entre les deux invités, qui avouent des parcours et des engagements différents., confrontera leurs points de vue, tout en laissant au public la liberté de donner la vraie direction au débat. La liberté est à ce prix... / bdr-réd