Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Deux oppositions au stand de tir

Deux riverains du futur stand régional ne voient pas d'un bon oeil son agrandissement Feu libre. Non, cette fois, ce n'est pas une salve d'oppositions qui ont été lancées contre le projet d'agrandissement du stand de tir des Breuleux. Deux riverains, l'un plus déterminé que l'autre, ont fait opposition à ce projet. Le Conseil communal de la localité a abordé le sujet hier soir. Bref rappel. Dans le cadre de la régionalisation des stands de tir sur la montagne, deux sites ont été retenus: celui des Breuleux et celui de Soubey. Mais, du côté des Breuleux, l'opposition s'est mobilisée et, via une pétition, a demandé la convocation d'une assemblée communale extraordinaire pour se prononcer sur ce projet. Par 178 voix contre 113, l'opposition a été balayée à mi-septembre. Le projet pouvait donc aller de l'avant, mené par le Syndicat de gestion des biens propriété des communes des Franches-Montagnes, bref par les maires du Haut-Plateau qui le financent avec les biens de l'ancien hôpital de Saignelégier.

17 janv. 2006, 12:00

Une demande d'agrandissement du stand au nord a été publiée. Aujourd'hui, au terme du dépôt légal, deux oppositions ont été déposées, l'une plutôt formelle (demande de renseignements), la seconde reprenant en grande partie l'argumentation des opposants de l'an passé (emplacement pas idéal). C'est le canton qui doit délivrer le permis suite à un préavis communal. Une question reste en suspens: qui organisera la séance de conciliation, le canton ou la commune, la loi ayant changé entre-temps? /MGO

Votre publicité ici avec IMPACT_medias