Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Des éclats de vers et de vie

Françoise Langenegger publie son premier ouvrage, entre prose et poésie, entre vécu et rêves. Elle dédicacera son ouvrage à la Désalpe du Boéchet Un premier livre, c'est comme un premier enfant, un intense moment d'émotion. «J'ai toujours rêvé d'avoir ce livre entre mes mains»: c'est Françoise Langenegger qui parle. L'habitante des Bois écrit depuis 25 ans, en prose, en vers. Elle aime les mots, elle les caresse, elle les tortille, les met en musique.

03 oct. 2006, 12:00

«Pas appâts mots à maux, mosaïque de joies intense et de douleurs profondes», écrit-elle. Et de se décider aujourd'hui à faire le grand saut en publiant aux éditions de la Carte «Eclats de vers, éclats de vie», une trentaine de récits insufflés de poésie.

Carnet de route

Si les textes les plus anciens plongent dans l'intimité de l'auteure, sorte de carnet de route, les titres plus récents évoquent ce qui l'a émerveillée ou tourmentée, comme «Canicules» ou encore «Troublante agonie». Un texte est aussi en allemand. «J'avais besoin de dire cela à mon père. Je ne le pouvais que dans cette langue», lâche-t-elle. Un autre est en italien, une histoire de mec peut-être...

Entre désir et doute, entre passion et dérision, entre rébellion et tendresse, l'auteure transporte son lecteur dans son monde intérieur. «C'est un peu un strip-tease de l'âme», avoue-t-elle.

On dira également que ces poèmes sont éclairés par des dessins de Tony Marchand, à la plume très fine. / MGO

«Eclats de vers, éclats de vie», par Françoise Langenegger, aux éditions à la Carte. Disponible dans les librairies de la région

Votre publicité ici avec IMPACT_medias