Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Communes sollicitées pour la BEA

11 mars 2007, 12:00

Il existe des rendez-vous à ne pas rater lorsqu'il s'agit de promouvoir une région quelque peu engoncée dans ses montagnes. Jura bernois Tourisme (JBT) n'a ainsi pu que dire oui à sa participation à la prochaine BEA, la grande manifestation économique de la Ville de Berne, qui se tiendra du 27 avril au 6 mai. Avec son pendant jurassien, la structure touristique dirigée par Katherine von Ah Tall va ainsi s'intégrer dans la promotion de Watch Valley, tout en montrant sa volonté de coordination avec la région des Trois-Lacs, invitée d'honneur cette année de la grande manifestation bernoise.

Une telle opération demande cependant du financement. Ainsi les communes du Jura bernois ont-elles été sollicitées pour payer le stand de Jura bernois Tourisme à la BEA. «Nous n'avons guère eu de peine à les convaincre de mettre la main au porte-monnaie», a indiqué Katherine von Ah Tall. «Ce sont en effet les communes qui nous ont demandé de représenter la région à l'extérieur.»

Jusqu'ici, la moitié des villages, dont Tramelan et Saint-Imier, ont répondu favorablement. Un septième a décliné l'offre et le reste n'a pas encore pris de décision. Comme la participation à la BEA n'était pas comprise dans le budget courant de JBT, Katherine von Ah Tall a battu le rappel des collectivités, via la conférence des maires du Jura bernois. «Nous avons proposé aux communes une contribution de 40 centimes par habitant», a rappelé la directrice. Des montants minimes pour chaque ménage communal, mais qui représentent vite une somme totale élevée.

JBT peut ainsi déjà compter sur une quinzaine de milliers de francs de la part des collectivités locales. La coordination Watch Valley a promis de doubler cette somme. Jura Tourisme s'est aussi engagé à hauteur de 5000 francs, vu qu'il édite avec JBT la documentation commune aux deux structures de promotion du tourisme. Celles-ci se partageront la présence sur le futur stand. «Nous avons prévu de consacrer 40.000 francs à notre présence à Berne et, aujourd'hui, nous pouvons l'assurer», se réjouit Katherine von Ah Tall. / PHC

Votre publicité ici avec IMPACT_medias