Votre publicité ici avec IMPACT_medias

Annelise Vaucher a choisi la politique

Candidate malheureuse au Conseil exécutif, Annelise Vaucher (UDC, Cormoret) a par contre été élue au Grand Conseil et au Conseil du Jura bernois. Sa fonction d'officière d'état civil se révèle toutefois incompatible avec un mandat au parlement cantonal. Dès lors, après avoir réfléchi «sereinement», elle a choisi de favoriser la politique. «N'ayant jamais eu pour habitude de faire passer mes intérêts personnels avant ceux de la communauté et ayant toujours assumé pleinement mes engagements, j'ai décidé de renoncer à mon emploi et d'accepter les mandats politiques qui m'ont été confiés», a-t-elle fait savoir à son parti.

07 mai 2006, 12:00

La mairesse de Cormoret entend ainsi respecter la volonté exprimée par les électeurs. Elle siégera donc au Grand Conseil comme au Conseil du Jura bernois. Selon elle, ce double mandat représente indéniablement une charge importante: «Toutefois, en me présentant aux deux élections, j'étais pleinement consciente de ce fait. Dès lors, il est évident que je m'engagerai dans les deux fonctions.»

Et l'AIJ, dans tout ça?

Pour mémoire, cette fonction à l'état civil l'occupait à 50 pour cent. Mais celle qui prévoit de rester pour l'instant mairesse de son village n'entend pas chercher une autre occupation professionnelle. On rappellera également qu'un mandat de député confère à son titulaire le droit de siéger à l'Assemblée interjurassienne (AIJ). Annelise Vaucher aimerait bien rallier cette institution, pour autant que son parti soit d'accord. Comme nous l'avions déjà fait savoir, il est possible que l'assemblée des délégués de l'UDC JB se prononce en faveur d'un boycott. Mais nous n'en sommes pas encore là... / PAB-Journal du Jura-réd

Votre publicité ici avec IMPACT_medias