Le Loclois Christophe Claret invente une montre marguerite qui se laisse effeuiller.

Parmi toutes les nouveautés de Baselworld déjà dévoilées, c'est l'une des plus belles: la montre Margot, de l'horloger loclois Christophe Claret. On y effeuille la marguerite du cadran. Voici la première de notre série de montres extraordinaires.
07 août 2015, 13:31
On appuie sur un poussoir et hop!, un pétale disparaît!

Une complication féminine, une vraie! L'horloger loclois Christophe Claret présentera au salon Baselworld, qui s'ouvre jeudi prochain, une petite merveille d'horlogerie à la fois technique et poétique baptisée Margot. Il n'en a encore pas dit grand-chose, si ce n'est un subtil "Il m'aime? Il ne m'aime pas?" en invitant les journalistes à découvrir la belle inconnue la semaine prochaine.

Christophe Claret, qui emploie une centaine de personnes au Locle (dont 80% de frontaliers!), est un habitué des montres fabuleuses. On lui doit par exemple la "Blackjack", véritable casino miniature, et la "Poker", qui mécanise un jeu complet de 52 cartes et permet de jouer à trois au Texas Hold'em.

Hier, une vidéo de la montre Margot était publiée sur son site internet. On peut y distinguer le mouvement extraordinaire de cette montre, qui fait disparaître l'un après l'autres les pétales de la marguerite centrale et affiche dans un petit guichet le texte correspondant à chaque pétale envolé... A découvrir ci-dessous.

Demain, nous vous proposerons une autre montre extraordinaire de Baselworld