La 10e Biennale du patrimoine horloger s’étend à Saint-Imier et durera un jour de plus

La 10e Biennale du patrimoine horloger (BPH), qui aura lieu du 4 au 7 novembre, s’offre un jour supplémentaire. La manifestation, qui avait lieu jusqu’à présent à La Chaux-de-Fonds et au Locle, va s’étendre géographiquement en direction de Saint-Imier et de son vallon.
12 févr. 2021, 12:30
De nouvelles offres de visites de maisons et entreprises horlogères, telles que Longines et son musée, complètent le programme de la 10e biennale.

La Biennale du patrimoine horloger (BPH), qui permet notamment des visites exclusives des coulisses du monde horloger, entend offrir cette année «un dispositif spécial et élargi pour marquer ce 10e, mais aussi pour célébrer comme il se doit l’inscription, en décembre 2020, de la mécanique horlogère et de la mécanique d’art sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO», précise-t-elle ce vendredi dans un communiqué.

De nouvelles offres de visites de maisons horlogères, telles que notamment Longines et son musée, d’entreprises du tissu horloger ou du parc technologique de la HE-Arc Ingénierie à Saint-Imier, vont compléter la liste des manufactures et sous-traitants qui ont ouvert leurs portes en 2019. Les visiteurs avaient pu notamment se rendre chez Audemars Piguet, Breitling, Cartier, Girard-Perregaux, TAG Heuer, Ulysse Nardin, Tissot ou Zenith.

Le mariage entre la BPH et la Journée internationale du marketing horloger (JIMH) sera célébré le jeudi 4 novembre, avec une édition spéciale de la JIMH, ouverte au public et gratuite, dans l’esprit Biennale. Les autres temps forts seront la soirée de gala, vendredi 5 novembre à 18 h 30 au théâtre de l’Heure bleue, et la 45e Bourse suisse de l’horlogerie le dimanche 7 novembre au MIH. Des ateliers permettront aussi de découvrir des émailleurs en action.