27.01.2016, 01:19

Une maison ouverte aux migrants

Premium
chargement
Hadjar (à gauche) et Samal entrent désormais sans sonner dans le salon des Arapian pour utiliser leurs ordinateurs.

BEVAIX Emue par le sort des requérants d’asile hébergés dans l’abri PC, une famille bevaisanne a mis à leur disposition, chez elle, des ordinateurs.

Les deux hommes entrent dans la villa sans sonner. Arrivés dans le vestibule, ils se déchaussent et enfilent des pantoufles colorées. Puis ils pénètrent dans le séjour. Ils saluent les propriétaires des lieux, Muriel Denzler-Arapian et son époux Armand, avant de s’asseoir à la table de bois qui trône au milieu de la pièce. L’un dégaine alors son smartphone,...

Top