28.02.2018, 11:09

Zurich: Pierin Vincenz, l'ancien patron de Raiffeisen fait l'objet d'une enquête pour gestion déloyale

chargement
Le ministère public zurichois a ouvert une procédure pénale contre Pierin Vincenz.

Criminalité économique Le ministère public zurichois a ouvert une procédure contre l'ancien patron de Raiffeisen, Pierin Vincenz. Il fait l'objet d'une enquête pour gestion déloyale.

Le ministère public zurichois a ouvert une procédure pénale contre Pierin Vincenz. L'ancien patron de Raiffeisen fait l'objet d'une enquête pour gestion déloyale lorsqu'il présidait le prestataire zurichois de services financiers Aduno.

Des perquisitions ont été effectuées mardi, a précisé le parquet dans un communiqué. Le ministère public du canton de Zurich a ouvert une procédure pénale contre Pierin Vincenz ainsi qu'un autre ancien membre du conseil d'administration d'Aduno.

Pierin Vincenz s'était retiré en juin dernier du conseil d'administration d'Aduno. La procédure a été étendue à trois personnes supplémentaires. Le ministère public zurichois et son homologue st-gallois ont perquisitionné mardi les logements et les bureaux des cinq accusés.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

CLIMATL’hiver le plus doux  en Suisse depuis 1864L’hiver le plus doux  en Suisse depuis 1864

TRANSPORTSLes CFF et le BLS ont perçu trop d’indemnitésLes CFF et le BLS ont perçu trop d’indemnités

JackpotEuro Millions: un joueur remporte près de 71,5 millions de francsEuro Millions: un joueur remporte près de 71,5 millions de francs

live
EpidémieCoronavirus: des manifestations qui passent à la trappe, premier cas décelé en ValaisCoronavirus: des manifestations qui passent à la trappe, premier cas décelé en Valais

opinion"En faire trop ou trop peu", l'éditorial de Stéphane Devaux"En faire trop ou trop peu", l'éditorial de Stéphane Devaux

"En faire trop ou trop peu"

Il vaut sans doute mieux en faire un peu trop que pas assez pour empêcher un virus de se propager, note Stéphane Devaux...

  28.02.2020 19:45
Premium

Top