22.12.2016, 22:47

Vols: plusieurs victimes de "skimming" dans le canton de Fribourg

chargement
Pour parvenir à leurs fins, les criminels placent sur, voire dans l'automate, des appareils capables de lire les données de la bande magnétique de la carte bancaire ainsi que son code.

Plusieurs victimes de "skimming" (FR) La police fribourgeoise appelle à la vigilance après une recrudescence des cas de "skimming" dans le canton. A Bulle, une dizaine de victimes ont porté plainte.

Les cas de "skimming" augmentent, notamment dans le canton de Fribourg où la police lance un appel à la vigilance. En à peine cinq jours lors d'une manifestation à Bulle, une dizaine de victimes ont porté plainte.

Cette opération frauduleuse consiste à introduire un équipement spécial dans les automates ou à proximité, afin de copier les données de la carte bancaire, de débit ou de crédit, et d'en enregistrer le code. Les malfaiteurs agissent généralement en bandes organisées, indique la police fribourgeoise jeudi dans un commnuniqué.

Devant cette recrudescence de cas constatée ces deux derniers mois, la police rappelle quelques conseils de prévention, à commencer par la saisie du code à l'abri des regards et en plaçant une main ou un objet au-dessus du clavier pour empêcher d'être filmé. Il importe aussi de ne pas se laisser distraire et, en cas d'abus, d'alerter la police et de bloquer les cartes immédiatement.

Tendance généralisée

Il n'est pas inutile non plus de contrôler régulièrement ses comptes bancaires et de réagir en cas d'anomalie, ajoute la police. Et Fribourg ne fait pas exception. Dans la dernière statistique semestrielle publiée, en juillet dernier, la Prévention suisse de la criminalité (PSC) fait état d'un nombre de cas record entre janvier et juin.

Trente-cinq cas ont été recensés en six mois, soit quatre fois plus qu'à la même période de 2015. Ils concernent surtout les automates à billets et de stations-service. Les bancomats sont mieux protégés. Jusqu'à fin juin, 2200 cartes bancaires ont en outre dû être bloquées suite à un soupçon de "skimming". Il s'agit du double par rapport au premier semestre 2015 (1100 cartes concernées).

Pour parvenir à leurs fins, les criminels placent sur, voire dans l'automate, des appareils capables de lire les données de la bande magnétique de la carte bancaire ainsi que son code. Leurs outils sont de plus en plus modernes et discrets, écrit la PSC jeudi.

Conseils complémentaires

Les fraudeurs retirent ensuite de l'argent en dehors de l'Europe sur le compte de la victime. Sur le vieux continent, il est en effet impossible de retirer de l'argent sans carte équipée d'une puce électronique sécurisée.

Pour y faire face, la PSC donne elle aussi quelques conseils de comportement complémentaires. Lorsque l'automate avale la carte pour une raison inconnue sans la rendre, il faut immédiatement faire bloquer la carte en informant sa banque. De manière générale, il est fortement recommandé de vérifier l'état de l'automate avant de l'utiliser et, en cas de doute, y renoncer.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

escroquerieCartes bancaires: le nombre de cas de "skimming" a quadruplé au 1er semestreCartes bancaires: le nombre de cas de "skimming" a quadruplé au 1er semestre

Cas de "skimming" en forte hausse

Les automates à billets et de stations-service restent vulnérables au "skimming". Les cas ont fortement augmenté au...

  14.07.2016 14:50

fait diversAlerte au skimming en gare de NeuchâtelAlerte au skimming en gare de Neuchâtel

Top