13.01.2018, 18:39

Valais: la route du col de la Forclaz coupée par un éboulement de 5 000 m3

chargement
L'éboulement rocheux s'est produit 200 mètres après le passage du col de la Forclaz en direction de Trient (VS).

 13.01.2018, 18:39 Valais: la route du col de la Forclaz coupée par un éboulement de 5 000 m3

glissement de terrain Samedi matin, un éboulement d'environ 5 000 m3 a coupé la route du col de la Forclaz dans le canton du Valais. La course du Trophée de Tête de Balme a été annulée. L'important glissement de terrain n'a fait aucune victime.

Un important éboulement a coupé samedi vers 06 h 00 la route du col de la Forclaz (VS). Selon la police valaisanne, l'incident n'a pas fait de victime. Quelques blocs de pierre ont même dévalé jusqu'à proximité du village de Trient.

L'éboulement rocheux s'est produit 200 mètres après le passage du col de la Forclaz en direction de Trient, a indiqué la police cantonale valaisanne. Le pan d'une falaise s'est détaché sous l'effet du gel et a coupé la route sur une longueur d'environ 50 mètres.

Les chutes de pierres ont persisté durant toute la journée, a précisé en début de soirée la police. Le volume de l'éboulement atteint 5 000 m3, soit l'équivalent d'environ trois villas.

Course annulée

Le Trophée Tête de Balme, une épreuve de ski-alpinisme qui devait se tenir samedi dans la région, a été annulée. Tous les bénévoles et les sportifs inscrits ont répondu à l'appel de la police, qui en conclut que l'éboulement n'a pas fait de victime.

Par mesure de précaution, trois habitations, soit une dizaine de personnes, situées dans le prolongement de l'éboulement avaient été évacuées par les autorités locales. L'accès au bisse de Trient a également été interdit.

D'importants travaux de sécurisation et de déblaiement sont nécessaires pour libérer cet axe routier qui restera fermé durant plusieurs jours. Seule la ligne ferroviaire TMR du Mont-Blanc Express permet la liaison entre Martigny et la France.

Outre les polices cantonale et municipale, le géologue cantonal et Air-Glaciers se sont rendus sur les lieux.

ATS

À lire aussi...

EboulementCatastrophe naturelle: les éboulements de Bondo ont causé pour 41 millions de francs de dégâtsCatastrophe naturelle: les éboulements de Bondo ont causé pour 41 millions de francs de dégâts

Top