26.04.2018, 00:01

Un sérieux tour de vis à l’encontre des violeurs

Premium
chargement
Pour Simonetta Sommaruga, «la société veut des peines plus strictes dans ces cas-là».
Par Berne, Philippe Castella

JUSTICE Le Conseil fédéral veut durcir les peines minimales prononcées pour les actes de violence et les infractions contre l’intégrité sexuelle.

Deux ans de prison minimum pour les violeurs, contre un aujourd’hui: telle est la mesure phare d’un projet du Conseil fédéral de révision de la quotité des peines. L’objectif principal de cette réforme est de punir plus durement les actes de violence et les infractions contre l’intégrité sexuelle. «La société veut des peines plus strictes dans ces cas-là», a...

À lire aussi...

SANTÉLa Suisse lutte mal  contre le tabagismeLa Suisse lutte mal  contre le tabagisme

La Suisse lutte mal contre le tabagisme

Exception européenne en matière de contrôle du tabac, la Suisse fait figure de mauvaise élève, avec 27% d’adultes...

  22.02.2020 00:01
Premium

AGRICULTURE«Je leur tire mon chapeau»«Je leur tire mon chapeau»

«Je leur tire mon chapeau»

Après une vingtaine d’années d’engagement à l’Union suisse des paysans (USP), dont dix-sept ans comme directeur, le...

  22.02.2020 00:01
Premium

CORONAVIRUSCoup de pouce   aux PME suissesCoup de pouce   aux PME suisses

Coup de pouce aux PME suisses

Les sociétés helvétiques devraient profiter des mesures annoncées par la Chine pour soulager les victimes de...

  22.02.2020 00:01
Premium

NationalViol: pas encore de durcissement des peinesViol: pas encore de durcissement des peines

AnniversaireConseil fédéral: Simonetta Sommaruga invite certains citoyens suisses à son anniversaireConseil fédéral: Simonetta Sommaruga invite certains citoyens suisses à son anniversaire

Top