29.08.2016, 12:18

Un quart des apprentis ont mis fin à leur contrat en 2014

chargement
Les taux de résiliation sont plus importants dans des métiers, tels que la coiffure.

Apprentissage Un quart des apprentis ayant suivi une formation débouchant sur une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ont résilié leur contrat en 2014.

Parmi les quelque 5400 personnes qui ont entamé en 2012 une formation initiale de deux ans conduisant à une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), trois quarts (74%) l'ont achevée avec succès fin 2014. Un quart d'entre eux ont résilié leur contrat d'apprentissage.

Cependant, pour de nombreux apprentis, la résiliation du contrat ne représente pas le point final de la formation professionnelle, écrit l'Office fédéral de la statistique (OFS) lundi dans un communiqué. La moitié de ceux qui ont abandonné prématurément leur apprentissage en ont recommencé un autre avant fin 2014.

Un cinquième des apprentis ont quant à eux changé d'entreprise formatrice, et presque autant ont commencé une formation professionnelle initiale conduisant à un certificat fédéral de capacité (CFC).

Taux élevé dans l'hôtellerie et la coiffure

Sur mandat de l'OFS, l'Observatoire suisse de la formation professionnelle à l'Institut fédéral des hautes écoles en formation professionnelle (OBS IFFP) a analysé pour la première fois les résiliations de contrat d'apprentissage de manière approfondie.

Il remarque que les taux de résiliation sont supérieurs à la moyenne dans les domaines "Services de soins de beauté et de coiffure" (40%) et "Hôtellerie et services de restauration" (35,6%).

Les domaines présentant des taux de résiliation inférieurs à la moyenne sont les suivants: "Conception et administration de bases de données et de réseau" (12,8%), "Santé et protection sociale" (14,3%) et "Horticulture" (19,8%).

Taux élevé pour la région lémanique

C'est dans la région lémanique (GE, VD, VS) que le taux de résiliation est le plus élevé: à 35,1%, il dépasse largement la moyenne nationale (24,4%). A l'inverse, la Suisse centrale connaît le taux de résiliation du contrat d'apprentissage le plus faible (17,3%), précise le communiqué de l'OFS.

"Les différences entre les apprentis suisses et ceux de nationalité étrangère sont minimes", constate l'OBS IFFP, mettant en avant les différences selon le sexe, qui sont plus importantes. Plus d'un apprenti sur quatre (26,9%) a résilié au moins une fois son contrat, alors que seules 21,6% des apprenties ont pris une telle décision.

Une formation tremplin

La formation professionnelle initiale de deux ans avec attestation fédérale a été introduite en 2004. Elle s'adresse à des jeunes ayant terminé leur scolarité obligatoire de niveau secondaire I.

Visant à transmettre les connaissances et compétences nécessaires à l'exercice d'une profession, elle peut être sanctionnée par une attestation fédérale de formation professionnelle (en deux ans) ou un certificat fédéral de capacité (trois ou quatre ans). La formation de trois ou quatre ans peut être parachevée par la maturité professionnelle fédérale.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

Road trip USAPrésidentielle US: Charlotte en Caroline du Nord et son apprentissage made in SwitzerlandPrésidentielle US: Charlotte en Caroline du Nord et son apprentissage made in Switzerland

FormationPénurie d'apprentis dans certaines branchesPénurie d'apprentis dans certaines branches

Top