25.10.2018, 00:01

«Tout le monde m’a dit que j’étais fou»

Premium
chargement
Hans Glor ne pensait pas «obtenir gain de cause». Mais les sept juges de la Cour européenne des droits de l’homme lui ont donné raison à l’unanimité.

STRASBOURG En portant le cas de son fils diabétique inapte au service militaire devant la Cour, Hans Glor a fait changer les choses.

«J’ai deux âmes en moi», dit le Zurichois Hans Glor, un ancien cadre d’un groupe électrique, aujourd’hui âgé de 70 ans. «Quand on a, comme moi, une éducation conservatrice, on a tendance à penser que tout ce qui vient de l’extérieur n’est pas nécessaire. Mais, aujourd’hui, je sais que, d’un jour à l’autre, on peut se retrouver dans une...

À lire aussi...

SécurisationMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ansMitholz: l'évacuation des habitants pourrait durer dix ans

live
EpidémieCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertesCoronavirus: un premier cas de contamination au Tessin, les frontières italiennes restent ouvertes

Revue de presseGreta, maire de Berne, vélo à Zurich et énergie à Soleure, que dit-on outre-Sarine?Greta, maire de Berne, vélo à Zurich et énergie à Soleure, que dit-on outre-Sarine?

PréventionCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilanteCoronavirus: l’économie tessinoise qui dépend des travailleurs italiens reste vigilante

AppauvrissementVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulationVotation du 17 mai: les PME s’opposent à l’initiative de l’UDC contre la libre-circulation

Top