05.02.2018, 13:42

Tessin: la station de Bosco Gurin fait la chasse aux skieurs ivres sur les pistes

chargement
A Bosco Gurin, il vaut mieux attendre d'être en bas de pistes pour prendre l'apéro.

Tessin Boire ou skier, il faut choisir. Du moins dans la station tessinoise de Bosco Gurin. Depuis peu, toute personne prise en état d'ébriété recevra un avertissement. En cas de récidive, son abonnement lui sera retiré.

Skier sous l'effet de l'alcool sera-t-il bientôt sanctionné? La station tessinoise de Bosco Gurin, dans le Val Maggia, a en tout cas tranché. Ainsi, tout skieur pris en état d'ébriété ou sous l'effet de substances psychotropes sera désormais averti. S'il récidive son abonnement lui sera tout bonnement retiré jusqu'à la fin de la saison, comme le révèle le site tio.ch

La décision intervient, alors que la période de carnaval bat son plein depuis la mi-janvier dans le canton drainant dans la foulée son lot de fêtards. "Le problème se produit généralement plutôt à la fermeture des pistes, mais en haute saison, surtout durant carnaval, il y a des risques que cela se produise même en journée, explique le directeur de la petite station Giovanni Frapolli. Ce sont des comportements sur lesquels on ne transige pas".

 

Pour lui, il faut appliquer les mêmes règles sur les pistes que sur les routes, même si les moyens pour les faire respecter ne sont pas les mêmes. Si en Italie, il existe des patrouilles de police à motoneige pour contrôler le comportement des skieurs, la police cantonale tessinoise admet qu'aucun contrôle de vitesse ou d'éthylotest n'est prévu. Précisons à ce sujet, qu'il n'existe aucune loi en Suisse qui fixe un taux d'alcoolémie à ne pas dépasser sur les pistes de ski.

Approche différente en Valais

Si la station tessinoise de Cari, par la voie de son responsable, admet appliquer la même mesure que sa consoeur, de telles sanctions restent plutôt rares. "Il est important de souligner que nous sommes responsables de la sécurité sur les pistes, mais nous ne sommes pas des policiers et nous n'infligeons aucune amende", souligne par exemple le directeur de la station d'Airolo-Pesciüm Renzo Pesciallo."

Il est important de souligner que nous sommes responsables de la sécurité sur les pistes, mais nous ne sommes pas des policiers et nous n'infligeons aucune amende."

 

Même son de cloche du côté des stations valaisannes et vaudoises, où aucune mesure drastique n'est envisagée à l'encontre des contrevenants, ainsi que le révèle 20 Minutes. La plupart des stations minimisent le risque de ce genre d’incident, et le directeur des remontées mécaniques d'Anzère de préciser que les skieurs vont faire la fête en bas, une fois la journée terminée.

Néanmoins, les stations précisent qu'elle se laissent le droit de retirer l'abonnement à toute personne, dont le comportement serait de nature à mettre en danger d’autres usagers. Certaines assurent d'ailleurs déjà l'avoir fait, mais jamais pour des raisons en lien avec la vitesse ou l'alcool.


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

sécuritéAlcool au volant: personne ne sait qu'on ne mesure plus en pour mille, mais en milligrammesAlcool au volant: personne ne sait qu'on ne mesure plus en pour mille, mais en milligrammes

dangerAlcool au volant: deux fois plus d'accidents durant les fêtes de fin d'annéeAlcool au volant: deux fois plus d'accidents durant les fêtes de fin d'année

ProhibitionJapon: les soldats américains sont interdits d'alcool après un accident de la route mortelJapon: les soldats américains sont interdits d'alcool après un accident de la route mortel

DopageSports motorisés: l'alcool n'est plus considéré comme un produit dopantSports motorisés: l'alcool n'est plus considéré comme un produit dopant

CirculationCirculation routière: la vente d'alcool sera autorisée sur les aires d'autorouteCirculation routière: la vente d'alcool sera autorisée sur les aires d'autoroute

Top