25.10.2016, 15:01

Suisse Tourisme veut attirer les expats et les Asiatiques sur nos pistes de ski

chargement
Suisse Tourisme aimerait que la clientèle asiatique ne se contente plus de balades à pied sur nos domaines skiables.

Sports d'hiver La fréquentation des stations de ski est à la baisse. Suisse Tourisme a décidé de réagir en lançant, cet hiver, un produit "tout compris" destiné à inciter les non-skieurs à chausser ou à rechausser les lattes. Le public cible? La clientèle asiatique et les expatriés installés en Suisse. Mais aussi les indigènes hésitants.

Un forfait d'une demi-journée, équipement compris, pour apprendre ou réapprendre à skier: c'est la nouvelle offre que propose Suisse Tourisme dans 19 stations durant la saison à venir. Objectif: attirer davantage encore les hôtes lointains et les expatriés.

Le "One Day Ski Experience" comprend une leçon de ski donnée par des moniteurs multilingues, une carte demi-journée pour les remontées mécaniques et un équipement complet. Le prix du forfait dépend du nombre de participants au cours. Le montant minimal est fixé à 150 francs par personne, ont annoncé mardi les responsables de Suisse Tourisme aux médias réunis à Zurich.

Si cette offre vise principalement les touristes venus de loin - Asiatiques en tête - et les expatriés internationaux, elle s'adresse aussi aux indigènes souhaitant se lancer pour la première fois ou renouer avec le ski. Six stations romandes figurent parmi les 19 lieux de sports d'hiver qui la proposent: Crans-Montana (VS), Villars (VD), Leysin (VD), Les Diablerets (VD), Château-d'Oex (VD) et Les Mosses (VD).

Pour assidus ou hédonistes

De manière générale, la campagne d'hiver de l'organisation faîtière du tourisme vend la Suisse en tant que "berceau" des sports de neige, aux domaines skiables peu éloignés, d'altitude élevée et à l'enneigement assuré. Elle s'adresse tant aux skieurs assidus qu'aux amateurs de détente profitant des à-côtés d'un séjour en montagne.

Un film publicitaire comique rassemble ces deux options. Il met en scène un vacancier hédoniste qui se fait passer pour un pro du freestyle, les deux personnages portant la même combinaison de ski. Autre support de marketing, le magazine d'hiver de Suisse Tourisme sera mis en ligne dès jeudi, tout comme une nouvelle application mobile.

Outre la clientèle suisse, les marchés les plus visés sont, dans l'ordre, l'Allemagne, l'Amérique du Nord, les pays du Benelux, la Chine, la France, l'Italie, le Royaume Uni et la Russie. Suisse Tourisme entend aussi consolider les marchés moins sensibles au prix, dont les pays nordiques.

St-Moritz, l'aubaine

Les championnats du monde de ski alpin, organisés en février prochain à St-Moritz (GR), viennent à point nommé pour donner un coup de pouce au tourisme en Suisse. "C'est un vrai spot publicitaire et une chance unique: plus de 70 pays y participent, sans oublier la large présence médiatique", souligne Franco Giovanoli, directeur du comité d'organisation.

Suisse Tourisme se montre confiant pour la saison à venir. Après la chute des nuitées en provenance d'Europe, enregistrée ces dernières années en raison du franc fort, les réservations semblent se stabiliser, selon les voyagistes. Elles pourraient même repartir légèrement à la hausse l'été prochain. L'institut conjoncturel KOF doit publier ses pronostics jeudi.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

Bonne affaireSports d'hiver: si 100'000 personnes l'achètent, l'abonnement de saison à Saas-Fee coûtera 222 francsSports d'hiver: si 100'000 personnes l'achètent, l'abonnement de saison à Saas-Fee coûtera 222 francs

SondageSports d'hiver: 70% des remontées mécaniques n'augmenteront pas leurs tarifsSports d'hiver: 70% des remontées mécaniques n'augmenteront pas leurs tarifs

Sports d'hiverSports d'hiver: les remontées mécaniques souffrent d'une première moitié d'hiver douceSports d'hiver: les remontées mécaniques souffrent d'une première moitié d'hiver douce

Top