09.11.2018, 06:54

Suisse: le procureur en charge des affaires économiques est suspendu

chargement
Olivier Thormann, membre du Ministère public de la Confédération, a été suspendu la semaine dernière

 09.11.2018, 06:54 Suisse: le procureur en charge des affaires économiques est suspendu

Ministère public Olivier Thormann, le procureur en charge des affaires économiques au Ministère public, a été suspendu la semaine dernière. Les accusations portées contre lui ne sont pas encore totalement définies.

Le procureur en charge des affaires économiques au Ministère public de la Confédération (MPC) a été suspendu. Des accusations ont été portées contre lui dans le cadre de procédures pénales concernant le football et la FIFA.

Le procureur Olivier Thormann a été suspendu fin octobre par le procureur fédéral Michael Lauber, "par mesure de précaution et jusqu'à nouvel ordre" selon une prise de position du MPC. Celui-ci confirmait vendredi des informations des journaux du groupe Tamedia.

Fin septembre, le procureur fédéral Michael Lauber a reçu des informations faisant état d'allégations contre le responsable de la division Criminalité économique, Olivier Thormann. Etant donné que celles-ci sont potentiellement pénalement répréhensibles, les faits ont été rapportés à l'Autorité de surveillance du MPC.

La suspension n'a pas d'effet préjudiciable, précise le MPC dans sa prise de position. Afin de garantir le fonctionnement interne et le suivi des différentes procédures, des mesures organisationnelles ont été prises.

 

https://twitter.com/schweiz/status/1060683419091271680

 

Procureur extraordinaire

En outre, une demande de nomination d'un procureur extraordinaire a été déposée pour clarifier les allégations. Cette décision repose sur une évaluation des risques, portant particulièrement sur la protection du MPC en tant qu'institution, de la personne concernée, ainsi que des procédures pénales en cours.

Le procureur extraordinaire désigné est l'ancien procureur zurichois Ulrich Weder, a indiqué à Keystone-ATS Niklaus Oberholzer, le président de l'Autorité de surveillance du MPC.

Il a souligné qu'il s'agissait là d'une procédure habituelle. "Nous recourons à un procureur extraordinaire si des éclaircissements sont nécessaires, ou s'il peut éventuellement y avoir infraction pénale", a précisé M. Oberholzer. L'ouverture d'une éventuelle procédure dépendra du procureur extraordinaire, qui n'a pas de comptes à rendre au régulateur.

En lien avec la FIFA

La suspension est liée aux procédures pénales en cours concernant le football et la FIFA, souligne le MPC. Ce dernier précise toutefois expressément que cette décision n'est pas liée aux deux réunions bilatérales entre des responsables du MPC et de la FIFA, rapportées la semaine dernière dans le cadre des "Football Leaks".

Le MPC répondra aux questions en lien avec ces entretiens bilatéraux au sein des organes compétents, pour autant que ceux-ci l'estiment nécessaire.

A ce sujet, Niklaus Oberholzer a souligné que l'autorité de surveillance n'était pas seulement intéressée par le contexte de ces rencontres, mais qu'elle souhaite également savoir quand de telles réunions, dans le cadre d'une procédure pénale, ont eu lieu entre la direction supérieure du MPC et une tierce partie.

Olivier Thormann a été responsable de procédures pénales suisses d'envergure internationale. Il s'agit notamment d'affaires de corruption impliquant le fonds d'investissement malaisien 1MDB, la société brésilienne Petrobras et d'enquêtes sur la Fédération internationale de football (FIFA).

ATS

À lire aussi...

TERRORISMECycliste suisse tué au Tadjikistan: le Ministère public de la Confédération ouvre une enquêteCycliste suisse tué au Tadjikistan: le Ministère public de la Confédération ouvre une enquête

PoursuitesLe Ministère public de la Confédération renonce à des poursuites pour corruption contre NovartisLe Ministère public de la Confédération renonce à des poursuites pour corruption contre Novartis

Top