04.04.2018, 20:04

Suisse: 3200 Érythréens admis à titre provisoire pourraient perdre leur statut

chargement
Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a l'intention de lever l'admission provisoire et d'ordonner l'exécution du renvoi de 3200 des 9400 réfugiés érythréens admis à titre provisoire.

Asile Selon un jugement du Tribunal administratif fédéral datant de fin août 2017, les ressortissants érythréens ne devraient plus craindre des traitements inhumains en retournant chez eux. La Confédération réexamine donc leur admission à titre provisoire.

Les réfugiés érythréens admis à titre provisoire pourraient perdre leur statut. Ils ont reçu ces derniers jours un courrier de la Confédération stipulant que leur permis est réexaminé. Ceci en raison d'un jugement du Tribunal administratif fédéral (TAF).

La cour avait conclu fin août 2017 que les ressortissants érythréens déboutés, qui avaient effectué leur service obligatoire dans leur pays, ne devaient pas s'attendre à être reconvoqués par l'armée ou punis pénalement lorsqu'ils reviennent chez eux. Le TAF estimait donc qu'un retour en Erythrée "ne peut pas être considéré d'une manière générale comme inexigible".

Parce que les autorités fédérales doivent régulièrement vérifier toutes les admissions provisoires en vertu de la loi, ce jugement a désormais des conséquences sur la pratique en matière d'asile vis-à-vis des ressortissants érythréens en Suisse.

Conditions déjà durcies

Actuellement, la Suisse ne peut imposer le renvoi d'aucun Erythréen dans son pays d'origine. Le gouvernement érythréen ne montre pas de volonté à accueillir ses ressortissants qui ont fui. Et il n'existe pas d'accord de réadmission.

En août 2017, le TAF avait néanmoins jugé que les déserteurs ne risquaient pas de traitements inhumains. Il en va de même pour les personnes qui se trouvent déjà depuis plusieurs années à l'étranger et qui ont réglé leur situation dans leur Etat d'origine.

En février 2017, le TAF avait déjà durci les conditions d'admission des réfugiés érythréens. Il avait considéré qu'ils ne peuvent plus être reconnus comme réfugiés par la Suisse pour le seul motif d'avoir quitté leur pays illégalement.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

ManifestationGenève: une centaine de personnes manifestent contre les nouvelles procédures d'asileGenève: une centaine de personnes manifestent contre les nouvelles procédures d'asile

BaisseImmigration: léger recul des demandes d'asileImmigration: léger recul des demandes d'asile

DrameEcublens: un jeune de 19 ans meurt poignardé dans un centre de requérants d’asileEcublens: un jeune de 19 ans meurt poignardé dans un centre de requérants d’asile

CriminalitéTessin: un requérant d'asile blessé par balle pour de l'argent non rembourséTessin: un requérant d'asile blessé par balle pour de l'argent non remboursé

Top