10.11.2019, 08:56

Revue de presse: le conflit Migros – Damien Piller, les retraités au volant, le congé paternité,… les titres de ce dimanche

chargement
On fait pour vous le tour des principales nouvelles dévoilées par les journaux dominicaux.

journaux Le conflit entre le géant orange et Damien Piller, le congé paternité et la faillite de Thomas Cook Suisse sont quelques-uns des thèmes abordés ce dimanche dans la presse suisse. Voici un florilège de ces informations, non confirmées à l’agence de presse Keystone-ATS.

 

Le conflit entre Migros et Piller

Le Matin Dimanche / SonntagsZeitung: Contrairement à ce qu’il prétend, le promoteur Damien Piller ne réussit toujours pas à faire la lumière sur le plus de 1,6 million de francs que la Migros a versé à ses sociétés pour la construction de magasins à Belfaux et à La Roche (FR), affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung dans leurs éditions du jour. C’est en comparant les différentes expertises produites par les deux parties en conflit que des incohérences dans la défense du président de l’administration de la coopérative Migros Neuchâtel-Fribourg (MNF) ont été décelées.

Les hebdomadaires s’étonnent également que les décomptes produits par Damien Piller lundi dernier à Fribourg ne soient pas identiques à ceux présentés à la centrale Migros en janvier de cette année. Le géant orange les lui avait demandés après qu’un lanceur d’alerte avait dénoncé, en 2017, les pratiques du promoteur. Pour l’avocat de Damien Piller, «il n’y a pas de divergence notable. Simplement une présentation différente, ce qui n’a rien d’insolite puisque les auteurs des documents ne sont pas les mêmes». Et d’ajouter, «il n’y a aucune facturation à double, ni de mélange».

Par ailleurs, rapporte la SonntagsZeitung, une plainte a été déposée auprès du tribunal du district de Neuchâtel contre le scrutin concernant la révocation de l’administration de MNF et qui doit s’achever samedi prochain. Les plaignants mettent en cause le matériel de vote: les 124’000 coopérateurs neuchâtelois et fribourgeois doivent renvoyer leur carte de vote sans enveloppe-réponse ni carte de légitimation.

 

Les seniors au volant

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: Les retraités commettent de plus en plus d’infractions routières. En 2018, 1802 condamnations ont été prononcées à l’encontre des personnes de plus de 70 ans, soit deux fois plus qu’en 2008, selon le Bureau de prévention des accidents (BPA), cité par Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. La hausse est similaire concernant les retraits de permis. L’an dernier 7446 sésames ont été confisqués, deux fois plus que dix ans plus tôt. Par ailleurs, selon l’Office fédéral des routes, l’an dernier, 315 accidents avec blessés graves ou morts ont impliqué des chauffeurs de plus 70 ans. Les jeunes conducteurs (18 à 24 ans) ont eux provoqué 238 accidents de même type. La proportion de jeunes conducteurs provoquant des accidents graves reste plus élevée (3,6 sur 10’000 habitants) – contre 2,7 pour les seniors (2,7) – mais depuis 2011, ce chiffre a déjà diminué de moitié. Les chiffres des seniors restent stables.

 

La faillite de Thomas Cook touche la Suisse

NZZ am Sonntag: La faillite du voyagiste britannique Thomas Cook fait des vagues jusqu’en Suisse. Le naufrage de sa filiale helvétique, dont le siège est à Pfäffikon (SZ), pourrait donner lieu à l’une des plus grandes faillites de l’histoire du pays, écrit la NZZ am Sonntag. «Jusqu’à maintenant, nous avons reçu au moins 5150 annonces de créances», indique Adrian Gygax, directeur adjoint de l’office fédéral des faillites du canton de Schwyz. Mais il y en aura sûrement beaucoup d’autres. A titre de comparaison, suite au naufrage de la compagnie aérienne Swissair, quelque 10’000 créanciers s’étaient annoncés. Thomas Cook a annoncé son insolvabilité le 23 septembre et une procédure de faillite a été ouverte contre sa filiale suisse le 1er octobre. La plupart des créanciers de cette dernière viennent de Suisse, d’Allemagne, d’Autriche, mais aussi de France, des Pays-Bas et d’Espagne. Thomas Cook Suisse offrait entre autres des voyages à forfaits vendus via Internet. L’office des faillites n’est pas en mesure d’articuler le montant des créances jusqu’ici annoncées mais la somme se chiffre en millions de francs. Thomas Cook était l’un des plus grands voyagistes au monde et comptait des filiales dans une trentaine de pays.

 

Les expertises médicales pour l’AI remplissent les poches de quelques médecins

SonntagsBlick: Certains médecins empochent des millions grâce aux expertises médicales qu’ils font pour les offices assurance-invalidité (AI). C’est ce qui ressort d’un document de l’Office fédéral des assurances sociales (OFAS) que le SonntagsBlick a pu consulter. Celui-ci recense les sommes versées par les offices AI aux médecins et cliniques entre 2012 et 2018. Il en ressort que ceux-ci attribuent les contrats d’expertise de manière extrêmement unilatérale. En 2018, ils ont payé 683 médecins et cliniques pour mener des expertises dites mono disciplinaires pour un montant total de 29,5 millions de francs. 10% de ces experts se partagent les trois quarts des mandats. Depuis 2012, un médecin bernois a même gagné près de 3,1 millions de francs grâce à ses expertises pour l’AI. Deux autres médecins ont reçu chacun 1,9 million de francs au cours de la même période. Des avocats, des organisations de personnes handicapées et même des médecins se plaignent du fait que les experts qui reçoivent des millions de la part des offices AI ne jugent plus en toute indépendance. Ils voient dans cette répartition inégale une indication que ceux-ci préfèrent des experts qui jugent dans leur sens – c’est-à-dire contre une incapacité de travail et donc contre une rente, écrit le SonntagsBlick.

 

Moscou: l’ambassadeur suisse s’en va

SonntagsBlick: L’ambassadeur suisse à Moscou, Yves Rossier, va quitter son poste, selon le SonntagsBlick. Le changement devrait se faire en 2021. Sa prochaine affectation est pour l’heure encore ouverte, a fait savoir le Département fédéral des Affaires étrangères. Krystyna Marty Lang, considérée comme une spécialiste de la Russie, pourrait le remplacer.

 

Le magazine en ligne Republik sauvé

NZZ am Sonntag: Le magazine alémanique en ligne Republik peut respirer. La présidente du conseil d’administration du média Sylvie Reinhard assure que des investisseurs vont injecter de l’argent frais dans l’entreprise, écrit la NZZ am Sonntag. La poursuite des activités de republik.ch sera donc assurée pour 2020 sans qu’il n’y ait besoin d’entreprendre des mesures d’économie drastiques. De plus amples détails seront communiqués après l’assemblée générale prévue en décembre.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PolémiqueLes collaborateurs de Migros veulent la démission de Damien PillerLes collaborateurs de Migros veulent la démission de Damien Piller

PanadeFaillite de Thomas Cook: plusieurs Suisses aussi touchésFaillite de Thomas Cook: plusieurs Suisses aussi touchés

A la uneRevue de presse: coût de Sion 2026, les taux de la BNS ou l’arrivée d’Alain Soral…les titres de ce dimancheRevue de presse: coût de Sion 2026, les taux de la BNS ou l’arrivée d’Alain Soral…les titres de ce dimanche

Top