15.04.2019, 08:20

Reportage chez les principaux opposants à un durcissement de la loi fédérale sur les armes

Premium
chargement
Les stands de tir s’ouvrent petit à petit aux cours réservés aux femmes. Qui, comme les hommes qui fréquentent les lieux, s’opposent à la directive européenne sur les armes.
Par Boris Busslinger, Le Temps

VOTATION Dans quelques semaines, les Suisses se prononceront sur un durcissement de la loi fédérale sur les armes. Reportage chez ses principaux opposants – les tireurs – lors d’une session un peu particulière.

Le Mont-sur-Lausanne, 19 heures. Sous les lumières blafardes du sous-sol d’un stand de tir, un petit groupe de personnes s’aligne à trois mètres des cibles. Protection oculaire et auriculaire sur la tête, jeans, baskets. A leur cou, une sangle vert militaire soutient une carabine de sport semi-automatique Brügger & Thomet (B&T), modèle APC9. «Face aux cibles», intime une voix. Clac! Un mouvement de charge pousse une balle de neuf millimètres dans...

Top