13.07.2016, 10:16

Répartition des richesses: les disparités sociales augmentent

chargement
Pour les faibles ou moyens revenus, les primes des assurances maladie représentent une charge particulièrement lourde, qui tend vers un impôt par tête antisocial, déplore l'USS.

rapport 2% des Suisses possèdent autant que les 98% restants. L'Union syndicale suisse dénonce une politique "antisociale" notamment en matière d'impôts, d'assurances maladie et d'AVS.

Les quelque 2% les plus riches de la population suisse possèdent autant que les 98% restants, selon l'Union syndicale suisse. L'USS demande plus de réductions de primes et une correction de la baisse des impôts pour les riches et les entreprises.

Si les bas salaires ont augmenté, les impôts et les charges ont fait entrave à cette progression. Parallèlement, les salaires les plus élevés ont profité de baisses d'impôts, a indiqué mercredi l'Union syndicale suisse (USS), se référant à son rapport de répartition de juillet 2016.

La charge fiscale des gros salaires est en effet passée de 37% en 2000 à 32% actuellement. Une politique "antisociale" en matière d'impôts et de taxes des pouvoirs publics n'a fait que renforcer cette tendance.

Pour les faibles ou moyens revenus, les primes des assurances maladie représentent une charge particulièrement lourde, qui tend vers un impôt par tête antisocial, déplore l'USS. Les réductions des primes ont légèrement diminué, en raison des mesures d'austérité prises par les cantons. Par rapport à l'an 2000, les personnes seules disposant d'un revenu moyen paient chaque mois 180 francs de plus en impôts et taxes.

L'USS exige plus de réductions de primes et l'abandon de mesures d'économies, ainsi qu'une correction de la baisse des impôts pour les plus riches et les entreprises. Elle demande en outre le rejet de la troisième réforme de l'imposition des entreprises (RIE III), plus d'investissements dans la construction de logements d'utilité publique, une hausse salariale générale et davantage de conventions collectives de travail dotées de bons revenus minimaux.

Par ailleurs, les rentes AVS doivent augmenter de 10%. En raison de son financement solidaire, la prévoyance vieillesse tient un rôle spécialement équilibrant, et prévient la pauvreté des personnes âgées.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

SANTEAssurance: Pierre-Yves Maillard prévoit des hausses de primes maladie de 5% en 2017Assurance: Pierre-Yves Maillard prévoit des hausses de primes maladie de 5% en 2017

RentesLes rentes AVS et AI n'augmenteront pas en 2017Les rentes AVS et AI n'augmenteront pas en 2017

Endettement fiscalLe Conseil national devrait dire non à l'inclusion des tranches d'impôts dans le calcul du minimum vitalLe Conseil national devrait dire non à l'inclusion des tranches d'impôts dans le calcul du minimum vital

Top