22.07.2019, 00:01
Lecture: 6min

Recrutés par une machine

Premium
chargement
Diplômée de l’Uni de Lausanne, Giulia Svanascini teste, pour la première fois, un entretien d’embauche avec un recruteur virtuel.
Par Sevan Pearson

RÉVOLUTION NUMÉRIQUE L’intelligence artificielle s’invite dans les entretiens d’embauche, avec ses avantages, mais également ses risques.

«Bonjour. Heureux de vous rencontrer. Je suis le directeur des ressources humaines. C’est moi qui vais mener cet entretien avec vous. Pour commencer, j’aimerais que vous me parliez de votre carrière et de votre motivation pour le poste.»

N’importe quel responsable des ressources humaines pourrait débuter un entretien de cette façon. Mais là, il s’agit de mots prononcés par un...

À lire aussi...

live
En directCoronavirus: les syndicats réclament des masques FFP2 pour les enseignantsCoronavirus: les syndicats réclament des masques FFP2 pour les enseignants

En baisseCoronavirus: en Suisse, la fréquentation des transports publics a chuté de 60% en un anCoronavirus: en Suisse, la fréquentation des transports publics a chuté de 60% en un an

JusticeLiban: une enquête suisse sur des détournements de fonds vise le gouverneur de la Banque centraleLiban: une enquête suisse sur des détournements de fonds vise le gouverneur de la Banque centrale

SolidaritéCoronavirus: Pro Senectute encourage toutes les personnes dès 50 ans à se faire vacciner dès que possibleCoronavirus: Pro Senectute encourage toutes les personnes dès 50 ans à se faire vacciner dès que possible

EnergieSolaire: le Groupe E franchit la barre des 10 000 installations poséesSolaire: le Groupe E franchit la barre des 10 000 installations posées

Top