08.10.2018, 07:55

Réchauffement climatique: la Suisse doit viser zéro émission de CO2 d'ici 2050

chargement
Selon Reto Knutti, chercheur en climatologie à l'EPFZ, "plus vite on arrive à zéro émission, moins le changement climatique et ses effets seront importants." (illustration)

Climat Selon l'Académie des sciences naturelles, limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré est possible au prix d'une transformation radicale et continue. Le monde devrait réduire ses émissions nettes de CO2 à zéro d'ici 2050. Dans ce contexte, la Suisse peut faire valoir sa longue tradition en matière d'innovation.

Pour limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré, le monde doit réduire ses émissions nettes de CO2 à zéro d'ici 2050. Cet objectif ne peut être atteint qu'au prix d'une transformation technique et sociale radicale. La Suisse a sa carte à jouer, selon l'Académie des sciences naturelles.

 

 

Avec une augmentation globale de 2 degrés les extrêmes de chaleur sont nettement plus marqués qu'avec 1,5 degré, note l'Académie dans un communiqué publié en marge du rapport spécial du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC). Cela a de graves conséquences sur la biodiversité, les écosystèmes, la santé et les infrastructures.

 

 

Aujourd'hui, on en est à un réchauffement de la planète de 1 degré et on en voit déjà les effets, comme la sécheresse de l'été 2018 en Suisse, selon Sonia Seneviratne, chercheuse en science du climat à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). Il est donc impératif de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré. Cela implique une action rapide et des adaptations majeures des comportements et modes de vie.

 

 

"Même si les mesures annoncées jusqu'à présent par les pays sont loin d'être suffisantes, l'objectif de 1,5 degré reste atteignable avec une réorganisation ciblée et continue", selon Andreas Fischlin, vice-président du Groupe de travail II du GIEC. Car sans émissions négatives massives, une fois qu'un certain niveau de température a été atteint, il persiste pendant des siècles, voire des millénaires.

Tradition d'innovation

La Suisse peut faire valoir sa longue tradition en matière d'innovation. L'objectif climatique constitue une opportunité pour développer de nouvelles technologies susceptibles d'être exportées. Le secteur financier peut également jouer un rôle de pionnier, par exemple en rendant l'impact climatique des instruments financiers transparent.

La direction dans laquelle le monde entier doit s'engager pour enrayer le changement climatique est claire: zéro émission nette de CO2, déclare Reto Knutti, chercheur en climatologie à l'EPFZ et président de ProClim. Cela vaut indépendamment du fait que le réchauffement soit finalement limité à 1,5, 2 ou 3 degrés. "Plus vite on arrive à zéro émission, moins le changement climatique et ses effets seront importants."

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

EnvironnementClimat: les impacts du réchauffement climatique étaient connus depuis 30 ansClimat: les impacts du réchauffement climatique étaient connus depuis 30 ans

EtudeEnergie: les éoliennes contribuent au réchauffement climatiqueEnergie: les éoliennes contribuent au réchauffement climatique

RéchauffementRéchauffement climatique: seuls les grands glaciers pourraient encore être sauvésRéchauffement climatique: seuls les grands glaciers pourraient encore être sauvés

"Les petits glaciers sont perdus"

Selon le glaciologue Matthias Huss, les petits glaciers suisses sont condamnés, même avec les mesures mises en oeuvre...

  17.08.2018 12:13

Top