11.07.2019, 00:01

Que craindre du Mercosur?

Premium
chargement
La viande des bœufs de cet élevage argentin pourrait, si l’accord est signé, arriver sur le marché suisse, à hauteur de 1800 tonnes par an.
Par Philippe Castella

COMMERCE L’accord de libre-échange conclu entre l’Union européenne et le Mercosur met la Suisse sous pression. Les paysans s’y opposent, alors que les milieux économiques le soutiennent.

Depuis une dizaine de jours, les agriculteurs européens crient leur colère contre l’accord de libre-échange conclu entre Bruxelles et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay). Ils craignent une invasion de bœuf argentin et de poulet brésilien et y voient une concurrence déloyale, avec des conditions de production moins exigeantes.

Et en Suisse? Les premières réactions sont venues du monde...

Top