Quand le psychologue doit se préparer au pire

chargement

POLICE Après Berlin, les cellules d’urgence se tiennent prêtes. Exemple à Genève.

Par PIERRE-ANDRé SIEBER
  24.12.2016, 01:33
Premium
A Berlin, la population en deuil multiplie les hommages aux victimes.

Comment prendre en charge les gens traumatisés psychologiquement par un attentat comme celui de Berlin? En Suisse, les cantons disposent d’unités de psychologues d’urgence. Interview d’Helena Casazza, de l’AGpsy-Police, la cellule dépendant du Département de la sécurité du canton de Genève.

Qui assure à Genève le soutien psychosocial dans le cas d’un attentat comme celui survenu au marché de...

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du 21 avrilCoronavirus: toutes les nouvelles du 21 avril

PandémieCoronavirus: que pourrons-nous faire lors des trois phases du plan de sortie de crise?Coronavirus: que pourrons-nous faire lors des trois phases du plan de sortie de crise?

Vie professionnelleFlexibilité des horaires, travail à distance: quel job fait rêver les Suisses?Flexibilité des horaires, travail à distance: quel job fait rêver les Suisses?

ÉnergiesLe Tribunal Fédéral ouvre la voie au parc éolien de Sainte-CroixLe Tribunal Fédéral ouvre la voie au parc éolien de Sainte-Croix

PandémieCoronavirus: les restaurants n'ouvriront pas avant le 26 mai selon le Conseil fédéralCoronavirus: les restaurants n'ouvriront pas avant le 26 mai selon le Conseil fédéral

Top