07.07.2009, 11:46

Propriétaire de Ciba, BASF supprime 500 emplois en Suisse

chargement

Le géant chimique allemand BASF commence à démanteler le groupe bâlois Ciba, acquis au début de l'année pour 6,1 milliards de francs. 3700 emplois seront supprimés dans le processus, dont quelque 500 en Suisse.

Une porte-parole de BASF a indiqué hier que «la plus grande partie» des postes concernés seraient supprimés chez Ciba. Son effectif atteignait 12 500 personnes dans 120 pays dont 2500 en Suisse environ à fin 2008.

Le chiffre de 2500 employés, soit un cinquième du personnel de Ciba à l'échelle mondiale, a été articulé. Pour l'ensemble du groupe BASF, Ciba inclus, le nombre de suppressions d'emplois atteindra 3700.

BASF a aussi annoncé que sur les 55 sites de production de Ciba dans le monde, 23 sont sur la sellette, pour être restructurés, fermés ou vendus. Les 32 restants seront intégrés au groupe et partiellement restructurés. BASF va également de plus intégrer dans ses propres structures 36 des 70 bureaux administratifs ou commerciaux et centres de recherche de la société bâloise d'ici fin 2010. «Comme déjà annoncé, la forte présence (de Ciba) à Bâle sera maintenue», précise toutefois le groupe allemand qui emploie 97 000 personnes dans le monde. Avec ce redimensionnement, BASF table sur des synergies d'au moins 400 millions d'euros (plus de 600 millions de francs) par année dès 2012. Jusqu'à la fin 2010, quelque 300 millions d'euros d'économies sont déjà prévus. Les coûts d'intégration de Ciba ont été évalués à 550 millions d'euros, dont 150 millions portés aux comptes de l'exercice en cours déjà.

Selon la porte-parole de BASF, aucun des quatre sites de Ciba en Suisse - Bâle, Kaisten (AG), Monthey (VS) et Schweizerhalle (BL) - n'est menacé de fermeture ou de vente. Elle a également précisé que les mesures annoncées toucheront davantage le personnel administratif que celui de la production, et qu'un plan social était en négociations.

Ciba avait déjà supprimé un bon millier de postes entre 2004 et 2006. En 2006, le groupe bâlois annonçait un nouveau paquet d'économies qui prévoyait que 2500 postes supplémentaires passeraient à la trappe d'ici la fin de cette année.

Les syndicats - notamment Syna, Unia et Employés Suisses - qui parlent pour leur part de 530 suppressions d'emplois en Suisse, ont qualifié l'annonce de BASF de «choquante» et de «dramatique». Syna relève toutefois que le groupe «a promis de mener sa restructuration de manière socialement supportable et en collaboration avec les représentants des travailleurs».

Syna exige par ailleurs que les hauts dirigeants de Ciba, dont l'ancien président du conseil d'administration Armin Meyer, rendent leurs bonus et indemnités de départ touchés depuis trois ans et que ces sommes soient affectées au plan social.

Le gouvernement cantonal bâlois a aussi exprimé ses regrets, déplorant qu'un quart environ des 1600 emplois encore maintenus par Ciba dans la région allaient passer à la trappe.

Né du pôle chimie de spécialités de Ciba-Geigy lors de la fusion en 1996 avec Sandoz qui a débouché sur Novartis, Ciba (auparavant Ciba Spécialités Chimiques /Ciba SC) opère au niveau mondial avec une gamme de produits très large qui va des pigments pour laques d'automobiles aux adjuvants de dentifrice.

Le groupe se débat depuis des années dans les difficultés malgré ses efforts soutenus de restructuration. L'an dernier, dans un contexte économique déjà en crise, Ciba a essuyé une perte de 564 millions de francs pour un chiffre d'affaires en baisse de 9% à 5,92 milliards. /ats


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
MONDECoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 20 janvierCoronavirus: toutes les nouvelles du mercredi 20 janvier

CHANCEUXLoteries: un nouveau millionnaire au tirage du Swiss LotoLoteries: un nouveau millionnaire au tirage du Swiss Loto

DécryptagePourquoi la PlayStation 5 est encore en rupture de stock en SuissePourquoi la PlayStation 5 est encore en rupture de stock en Suisse

Au chaudCoronavirus: les restaurants pour routiers peuvent rouvrir en SuisseCoronavirus: les restaurants pour routiers peuvent rouvrir en Suisse

ParitéEclairage: «Pour que les médias reflètent toute la société»Eclairage: «Pour que les médias reflètent toute la société»

Top