06.09.2018, 14:59

Vaud: prison ferme pour les principaux auteurs du casse de Bussigny

chargement
Le Tribunal criminel de Lausanne a rendu son jugement dans l'affaire du casse de Bussigny.

Justice Le cerveau du braquage d’un fourgon blindé survenu à Bussigny fin 2015 et sa soeur ont été condamnés à 7 ans et 4 ans de prison. Leur cousin – coauteur du brigandage- écope de 5 ans de réclusion, et le chauffeur 4 ans. Plus de 2 millions de francs avaient disparu.

Le Tribunal criminel de Lausanne a rendu jeudi son verdict en lien avec le casse du fourgon de transport de fonds de Bussigny (VD), survenu le 30 décembre 2015 en début de soirée au siège de la société de sécurité privée Protect’Service (filiale du groupe SOS Surveillance).

Alors employé par cette entreprise, l’Helvético-Brésilien de 32 ans avait admis avoir planifié ce brigandage à 2,1 millions de francs. Il écope de la peine la plus lourde: 7 ans de prison ferme.

L’homme avait tenté de se faire passer pour une victime le soir des faits, ayant été ligotté tout comme le collègue convoyeur alors que les deux agents chargeaient dans le fourgon des caisses contenant la recette de fin d’année d’un magasin d’alimentation.

Participation au casse

L’un des deux braqueurs à la manoeuvre – le cousin du trentenaire, un Brésilien aujourd’hui âgé de 23 ans – a été condamné à 5 ans de réclusion. Le jeune homme domicilié sur La Côte vaudoise s’était vu remettre la somme d’environ 30 000 francs pour sa participation au casse.

Le Brésilien de 28 ans qui avait oeuvré en qualité de chauffeur le soir du braquage prend pour sa part 4 ans ferme. Ce mécanicien domicilié à Genève avait touché une récompense de 50’000 francs.

Détention provisoire

Reconnue coupable d’avoir orchestré le transfert et la dissimulation de près de 500’000 francs au Brésil, la soeur du cerveau de l’opération pourrait bien retourner derrière les barreaux.

Libérée en juillet 2017 après 1 an et 2 mois passés en détention provisoire, cette Genevoise de 34 ans écope de 4 ans de prison. Sa réincarcération immédiate durant le délai d’appel n’a cependant pas été ordonnée.

Pas localisé

Celui qui fut le fiancé de la jeune femme, un chocolatier vaudois de 27 ans, ainsi que la belle-mère de l’initiateur du casse (une Brésilienne de 50 ans), ont été condamnés à 15 et 10 mois avec sursis pour blanchiment d’argent et faux dans les titres.

Le deuxième braqueur – un Portugais contemporain du trentenaire, à qui ce dernier avait confié son arme de service- n’a toujours pas été localisé. Ce militaire et ouvrier mesurant près de 2 m avait trouvé refuge dans son pays à la suite du braquage.

Prochain procès

L’homme avait reçu la somme de 100 000 francs. Après avoir initialement bénéficié d’une ordonnance de classement, les parents et le frère du jeune chocolatier seront finalement jugés pour blanchiment d’argent dans le cadre d’un prochain procès.

Le Tribunal cantonal a accepté le 14 août dernier un recours du groupe valaisan SOS Surveillance SA, qui détient la société Protect’Service.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
PandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 maiCoronavirus: toutes les nouvelles du jeudi 28 mai

EpilogueSki alpin: litige réglé entre les organisateurs et Swiss-Ski pour les courses du LauberhornSki alpin: litige réglé entre les organisateurs et Swiss-Ski pour les courses du Lauberhorn

DrameFribourg: une femme de 66 ans retrouvée sans vie dans le lac de la GruyèreFribourg: une femme de 66 ans retrouvée sans vie dans le lac de la Gruyère

Transport aérienTransport aérien: dix-huit postes biffés chez Air-Glaciers d’ici la fin du moisTransport aérien: dix-huit postes biffés chez Air-Glaciers d’ici la fin du mois

PandémieCoronavirus: l’application SwissCovid testée par le grand publicCoronavirus: l’application SwissCovid testée par le grand public

Top