19.06.2018, 15:00

Prévoyance vieillesse: UBS se montre critique envers le système d'assurances

chargement
Le système de prévoyance est dans un état précaire et les retraités doivent se tourner davantage vers des solutions de placement privé pour assurer leur retraite.

Assurances Le système de prévoyance suisse est dans la zone rouge. C'est le constat de la banque UBS dans une étude qui vient de paraître. Chaque génération de retraités reçoit plus d'argent qu'il n'a cotisé, alors que la population active diminue.

Le système de prévoyance suisse demeure dans "la zone rouge", incitant les particuliers à se tourner davantage vers des solutions de placement privé pour assurer leur retraite, ont indiqué mardi les spécialistes d'UBS. Au delà des versements facultatifs dans le 3e pilier, d'autres possibilités de prévoyance existent.

 

"En matière de prévoyance privée, le choix le plus évident réside dans l'épargne facultative du pilier 3a. Mais il existe aussi des leviers - moins connus - au sein du 2e pilier", a précisé Jackie Bauer, économiste d'UBS.

Des plans de prévoyance personnalisés au sein du 2e pilier permettent ainsi de compléter un système que les spécialistes de la banque aux trois clés jugent dans une étude "à bout de souffle".

En savoir plus : L'étude d'UBS sur la prévoyance

Les plans de prévoyance nommés "1e" permettent ainsi à l'assuré de choisir librement sa stratégie de placement, en lui offrant un surcroît de sécurité dans la mesure où le capital est déposé sur un compte séparé. "En contrepartie, l'assuré est amené à se pencher plus sérieusement sur ses investissements", a ajouté UBS.

L'établissement reste néanmoins très critique vis-à-vis du système de prévoyance helvétique. "Chaque génération de retraités reçoit davantage du régime de prévoyance obligatoire qu'elle n'a cotisé. Or, d'après les projections actuelles, la population active ne croîtra guère plus à l'avenir, alors que le nombre des retraités fera plus que doubler."

 

En matière de prévoyance privée, le choix le plus évident réside dans l'épargne facultative du pilier 3a. Mais il existe aussi des leviers - moins connus - au sein du 2e pilier."
Jackie Bauer, économiste d'UBS

 

Selon UBS, 2015 a marqué un tournant démographique en Suisse: pour la première fois, davantage de personnes sont parvenues à l'âge de la retraite que de personnes ont atteint 20 ans. L'AVS a ainsi affiché un solde de transfert négatif et le taux de couverture a encore diminué pour les caisses de pension.

UBS appelle les acteurs politiques à des réformes "indispensables", tandis que les particuliers doivent "assurer leurs arrières" avec des cotisations additionnelles.

ATS

Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

PrévoyancePrévoyance: publication d'une brochure pour rappeler aux assurés leur droit au libre passagePrévoyance: publication d'une brochure pour rappeler aux assurés leur droit au libre passage

Prévoyance vieillessePrévoyance vieillesse: le projet de réforme de l'AVS d'Alain Berset jette un froidPrévoyance vieillesse: le projet de réforme de l'AVS d'Alain Berset jette un froid

PrévoyancePrévoyance: la fortune des caisses de pension s'est améliorée ces cinq dernières annéesPrévoyance: la fortune des caisses de pension s'est améliorée ces cinq dernières années

Prévoyance professionnellePrévoyance: l'impact d'un divorce sur le deuxième pilier des conjoints est trop méconnuPrévoyance: l'impact d'un divorce sur le deuxième pilier des conjoints est trop méconnu

Table rondePrévoyance vieillesse: les controverses persistentPrévoyance vieillesse: les controverses persistent

Top