Pilatus se fait remonter les bretelles

chargement

ARMES Les activités de l’avionneur en Arabie saoudite et aux Emirats arabes unis sont interdites.

 27.06.2019, 00:01
Lecture: 4min
Premium
Ce sont les PC-21 non armés fournis aux Emirats arabes unis (25) et à l’Arabie saoudite (55) qui font grogner le Département fédéral des affaires étrangères.

C’est un gros coup de semonce qui retentit dans le ciel empli de nuages des exportateurs d’armes. Le constructeur d’avions Pilatus, basé à Stans (NW), a franchi la ligne rouge et se fait sérieusement remonter les bretelles par le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE). Celui-ci lui donne 90 jours pour cesser ses activités et plier bagages en Arabie...

À lire aussi...

MétéoAllergies: le froid a freiné l’apparition des premiers pollens en SuisseAllergies: le froid a freiné l’apparition des premiers pollens en Suisse

PandémieCoronavirus: La Poste demande à pouvoir délivrer le certificat de vaccinationCoronavirus: La Poste demande à pouvoir délivrer le certificat de vaccination

SanctionnésFausses alertes à la bombe sur Vaud: 5 apprentis exclus de leur écoleFausses alertes à la bombe sur Vaud: 5 apprentis exclus de leur école

live
En directCoronavirus: «Il faut éviter une perte de confiance des Suisses»Coronavirus: «Il faut éviter une perte de confiance des Suisses»

PandémieCoronavirus: pourquoi les patients hospitalisés sont de plus en plus jeunes en Suisse romandeCoronavirus: pourquoi les patients hospitalisés sont de plus en plus jeunes en Suisse romande

Top