22.10.2009, 12:07

Pascal Couchepin veut serrer la vis aux médecins

chargement
Par BERNE / FRANÇOIS NUSSBAUM

Comme annoncé, Pascal Couchepin propose d'interdire la remise directe de médicaments par les médecins. Sans trop d'illusion: à court terme, c'est une solution plus souple qui pourrait prévaloir.

C'est en fait une révision plus générale de la loi sur les produits thérapeutiques qui a été envoyée hier en consultation auprès des milieux concernés. Elle comporte plusieurs mesures concernant la sécurité des médicaments destinés aux enfants, l'accès aux produits liés aux médecines alternatives ou les rabais consentis par les fabricants (rabais qui doivent clairement profiter aux patients).

Mais le ministre de la Santé tenait aussi à lancer le débat sur la remise directe de médicaments par les médecins (propharmacie), une pratique bien implantée dans 14 cantons (alémaniques). Car, selon lui, il y a «conflit d'intérêt évident» lorsqu'une même personne, à la fois, prescrit et vend un produit. Il serait donc «logique», dit-il, de séparer les deux activités entre médecins et pharmaciens.

Il existe toujours un risque non négligeable qu'un médecin prescrive tel produit parce qu'il le vend aussi, et que ce choix soit dicté par des incitations provenant de l'industrie pharmaceutique (sous forme de cadeaux et d'avantages financiers). Autrement dit, la prescription d'un médicament peut être influencée par d'autres éléments que le seul intérêt du patient.

Le préposé à la Surveillance des prix a récemment tiré la sonnette d'alarme: après un examen poussé de ce système, il s'est aperçu avec étonnement que, dans ces 14 cantons, la vente directe de médicaments procurait aux médecins un bénéfice net supplémentaire dépassant 100 000 francs par an - en moyenne, et sans compter les ristournes versées par les fabricants ou grossistes.

Le Surveillant constatait aussi que la croissance des coûts de la propharmacie était clairement supérieure à celle de la pharmacie, en raison de ces «fausses incitations économiques». Et qu'il y avait «distorsion de concurrence» entre médecins et pharmaciens, les premiers n'ayant qu'une centaine de médicaments en cabinet, les seconds devant gérer des stocks de 5000 produits.

Pascal Couchepin se veut toutefois réaliste face au «poids historique» de la propharmacie outre-Sarine. La Fédération des médecins suisses (FMH) a d'ailleurs immédiatement menacé d'un référendum une éventuelle interdiction. Il propose donc, à choix, une variante plus souple. Elle laisse les cantons autoriser la propharmacie dans les régions dépourvues de pharmacies. Donc pas en ville de Zurich, par exemple. /FNU

Le «gel des cabinets» assoupli

La limitation des autorisations d'ouverture de cabinets privés, en vigueur depuis 2002, est prolongée une nouvelle fois, jusqu'à fin 2011. Ce devrait être la dernière fois: d'ici-là, le Parlement devra mettre sur pied un système de régulation de la médecine ambulatoire - ce qu'il n'a pas réussi à faire jusqu'ici.

L'ordonnance d'exécution de cette prolongation a été publiée hier. Elle précise que, dès janvier 2010 et pour deux ans, les médecins de famille, généralistes et pédiatres ne sont plus concernés par la limitation instaurée en 2002: elle ne s'appliquera qu'aux médecins spécialistes et aux pharmaciens. Mais aussi (c'est nouveau) aux médecins des services ambulatoires des hôpitaux.

En 2002, le gel des autorisations répondait à la crainte d'un afflux ingérable de médecins européens s'installant en Suisse grâce à la libre circulation. Il est prolongé depuis lors, dans l'attente d'un véritable instrument de régulation. Entre-temps, le manque croissant de généralistes dans des régions entières a entraîné des correctifs pour la période 2010-2011. /fnu


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

Résumé de la semaine

Ne ratez plus rien de l'actu locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque samedi toutes les infos essentielles de la semaine !

Recevez chaque samedi les infos essentielles de la semaine !

À lire aussi...

live
pandémieCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 30 octobreCoronavirus: toutes les nouvelles du vendredi 30 octobre

RécompenseDistinction: le Prix Courage 2020 attribué à des parents endeuillés qui luttent contre le cybermobbingDistinction: le Prix Courage 2020 attribué à des parents endeuillés qui luttent contre le cybermobbing

Positive attitudeMarre des infos négatives? Voici les 5 bonnes nouvelles de la semaineMarre des infos négatives? Voici les 5 bonnes nouvelles de la semaine

Les cinq bonnes nouvelles de la semaine

Chaque semaine, nous vous proposons de sortir de l’actu souvent anxiogène à la découverte des bonnes nouvelles qui...

  30.10.2020 20:00

SondageCoronavirus: une majorité de Suisses soutient les mesures du gouvernementCoronavirus: une majorité de Suisses soutient les mesures du gouvernement

ClimatMétéo: un mois d'octobre particulièrement frais et pluvieuxMétéo: un mois d'octobre particulièrement frais et pluvieux

Un mois d'octobre frais et pluvieux

Au mois d'octobre, le beau temps n'a pas été vraiment au rendez-vous. Les fortes pluies ainsi que les rafales de vent...

  30.10.2020 17:33

Top