21.11.2017, 18:15

Zurich: première journée suisse du numérique pour rassurer et convaincre

chargement
1/2  

 21.11.2017, 18:15 Zurich: première journée suisse du numérique pour rassurer et convaincre

Digital La première Journée suisse du numérique s'est déroulée mardi à la gare de Zurich. Les buts des organisateurs étaient de rassurer la population et montrer les opportunités de la numérisation.

Rendre le virtuel concret et faire connaître les opportunités de la numérisation: tels sont les objectifs de la première Journée suisse du numérique qui s'est tenue mardi. Les organisateurs voulaient avant tout rassurer la population.

Cette journée est un rassemblement ("resserrement des rangs"), qui ne s'est pas encore produit en Europe, a souligné Marc Walder, CEO de Ringier, mardi matin dans un train parti de Berne. Outre la présidente de la Confédération Doris Leuthard, de nombreux chefs d'entreprises ou d'organisations avaient pris place dans ce "train numérique" en vue de l'événement qui se tenait à Zurich.

En d'autres endroits du pays, la population a pu s'informer quant à l'état actuel et l'avenir de la numérisation. C'est Doris Leuthard qui a eu l'idée de cette Journée suisse du numérique. "Elle a souhaité que nous fassions quelque chose pour la population et prenions en considération ses craintes", a expliqué Marc Walder, qui est à l'origine de l'association digitalswitzerland.

Gagnants et perdants

Parmi les craintes évoquées, celle d'une société à deux classes, celle des gagnants et celle des perdants. "Il est clair que certaines entreprises vont disparaître, et que d'autres devront se transformer", a admis Mme Leuthard. Il appartiendra aux plus grandes sociétés de défendre les plus petites, selon elle. "La solidarité sera importante", a-t-elle déclaré en gare de Zurich.

De nombreux curieux se trouvaient sur place dès le matin, cherchant à découvrir aux différents stands comment Migros, Swiss ou PriceWaterhouseCoopers par exemple comptent plonger dans le monde numérique. Pour l'inauguration de l'événement, un "ballet de drones" avait été chorégraphié par un artiste.

ATS

Top